Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:30

http://1.bp.blogspot.com/-KAzevKFginE/TsrHRK4SkrI/AAAAAAAAATI/somUh3yYbXg/s1600/51GjnL%252BhTrL__SL500_AA300_.jpg

 

Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d’un auteur inconnu un véritable phénomène d’édition, le coup de coeur de l’Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités. Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l’éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, dans un improbable trio. Plus qu’un simple roman sur le cirque, De l’eau pour les éléphants est l’histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l’amour est un luxe.

 

Jacob est un vieil homme de 90 ans, ou 93. Il vit et s'emm... dans une maison de retraite qu'il ne supporte plus. Mais, le jour où il apprend que sa famille doit le mener au cirque, Jabob se souvient. Il se souvient des années 30 où il travailla pour les frères Benzini dans le cirque. Il se souvient de la face caché du décor, des hauts et des bas de cette drôle de vie...

 

J'ai lu ce roman grâce au challenge contemporain de Livraddict et je suis ravie d'avoir pu faire cette découverte.

 

Grâce à ce bouquin, j'ai complètement été transportée dans ce cirque des années 30. Les animaux, les hommes et femmes "différents" exhibés à l'oeil de tous, le grand spectacle de cette époque enfin. J'ai apprit à connaître ces personnages hauts en couleurs qui auraient fort bien pu être réels et je les ai suivi sans crainte dans leurs péripéties diverses et variées.

 

Et puis, de temps en temps, on retrouve un Jacob âgé, victime de sa vieillesse. On s'agace avec lui, on vit le souvenir avec lui. On peut parfois pleurer, pour lui. Car, on le suit alors dans sa maison de retraite où il se voit décliner.

Enfin, le texte est agrémenté par des photos de cirque, en lien plus ou moins directe avec le chapitre que l'on vient de lire. Des photos qui nous bascule dans ce drôle de monde, difficile, il faut bien le reconnaitre, à imaginer.

 

Je pourrais parler pendant des heures de ce petit bijou car l'auteure a l'art de nous décrire ce qu'elle veut qu'on imagine. Elle nous fait éprouver mille émotions et tout ça avec une douceur infinie et une force remarquable.

Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman et quant à moi, je souhaite pouvoir lire d'autres choses de la dame.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Divers et Variés
commenter cet article

commentaires

Nico 30/03/2013 22:40

Suis-je le seul à ne pas avoir accroché à ce roman? En tout cas, j'y suis resté extérieur: trop de longueurs, style basique, héros ennuyeux. Une grosse déception de mon point de vue.

pampoune 31/03/2013 16:27



Alors là je ne peux pas trop t'aider puisque moi, justement, j'aime assez les longueurs... J'ai surtout trouvé qu'il y avait une grande force dans ce roman quant à ce qui est raconté. Après,
chacun ses goûts... ;)