Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 10:57

 

Dans Combray, le narrateur raconte son enfance à Combray, sa relation à sa mère dont il réclame la présence le soir avant de se coucher. Il évoque ses premières lectures, notamment François le Champi de George Sand. On voit se dessiner l'univers culturel et affectif d'un personnage dont on va suivre la vie et l'évolution pendant le reste de la Recherche. C'est aussi dans « Combray » qu'apparaît le personnage de Swann et surtout c'est là que naît la fascination du narrateur pour les Guermantes qui ne le quittera qu'une fois qu'il aura pénétré ce milieu qui lui semble si inaccessible et merveilleux.

   

Combray, début du siècle dernier, un jeune homme se rappelle son enfance dans un petit village plein de rêves et de souvenirs. C'est là que nous faisons la rencontre de Swann, jeune homme qui fera la rencontre d'Odette et des Verdurin. Dans Noms de pays : le nom, le narrateur évoque ses envies de voyage et son incapacité à quitter Combray.

 

Pour la littéraire que je suis, Proust était un passage obligé dans ma vie de lectrice. Un cours pour la fac m'a convaincu de me plonger dans ce pavé. Je dois avouer que j'appréhendais un peu de me confronter à ce grand maitre de la littérature française et pourtant, mes angoisses se sont révélées être inutiles.

 

Dès les premières lignes, je me suis laissée prendre par le style de l'auteur. Les grandes phrases qui n'en finissent plus, l'art descriptif un peu fou, l'histoire par elle-même, tout cela m'a beaucoup plu.

Je ne dirais pas que je me suis attachée aux personnages, loin de là, mais je me suis attachée à un style et à une histoire. Je me suis attachée à un auteur et à des événements. Ce n'est ni pour le narrateur ni pour Swann que j'ai éprouvé de l'affection mais plutôt pour la petite ville de Combray.

Car il faut bien noter que la ville est plus qu'un lieu d'action. La ville est un personnage à part entière du roman !


C'est aussi avec plaisir que j'ai enfin pu lire le fameux passage de la madeleine. Connu de tous mais pas forcément en contexte. 

Et puis, Proust, tout le monde connait de nom mais ceux qui peuvent se venter de l'avoir lu sont finalement assez rares.

 

Comment évoquer le style de Proust en deux lignes ? C'est impossible. Tout ce que je pourrais dire, c'est que Proust aura su réinventer le style littéraire en donnant vie à des souvenirs, à un village, à une époque.

Vous l'aurez compris, j'ai été charmée par ce roman que je conseille vivement. Mais attention : la réputation de Proust est réelle. Il s'agit certes d'un auteur merveilleux mais aussi d'un auteur difficile. Alors avant de se plonger dans ce roman, il ne faut pas avoir peur de ne pas tout comprendre.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Classiques
commenter cet article

commentaires