Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 08:09

 

Paris, de nos jours. Julia Jarmond, journaliste américaine installée en France depuis 20 ans, enquête sur l'épisode douloureux du Vél d'Hiv. En remontant les faits, son chemin croise celui de Sarah, une petite fille une fillette qui avait 10 ans en juillet 1942. Ce qui n'était que le sujet d'un article devient alors, pour Julia, un enjeu personnel, dévoilant un mystère familial. Comment deux destins, à 60 ans de distance, vont ils se mêler pour révéler un secret qui bouleversera à jamais la vie de Julia et de ses proches? La vérité issue du passé a parfois un prix dans le présent...

 

Paris, 1942. Sarah, une fillette de 10 ans est arrêtée avec ses parents pour être conduite au Vél d'Hiv. Paris, aujourd'hui. Julia, une américaine venue vivre en France travaille sur un article concernant cette rafle si peu connue. Au cours de ses recherches, le chemin de Julia va croiser celui de Sarah. Cette rencontre dans le temps va alors dévoiler un lourd passé...

 

Voici un film adapté du roman de Tatiana de Rosnay. Ce film, ce n'est pas la première fois que je le vois et je dois reconnaître que je ne boude pas mon plaisir de le revoir plus ou moins régulièrement. Non parce qu'il s'agit d'un film plaisant mais parce qu'il s'agit d'un film très fort qui éveille à chaque fois mille émotions en moi. Du coup, aujourd'hui, je décide de vous en toucher deux mots.

 

Dès le début, le roman est très bien rendu : l'alternance entre l'histoire de Julia et celle de Sarah, les horreurs du passé, l'ignorance dans le présent... Le film suit la logique du roman du début à la fin sans trop en couper et ça, c'est plutôt agréable.

Le film rend d'ailleurs les qualités commes les défauts du livre. Autant il nous rapporte avec force l'enfer du Vél d'Hiv, la peur, les horreurs et l'enfer des camps de transition, autant il nous rapporte avec autant de force ce qui fait que cette histoire m'agace parfois : l'égoïsme de Julia.

 

Car il faut bien le reconnaître. Même si le but de ce récit et de promouvoir la vérité, Julia est d'un égoïsme sans borne puisque, au nom de la vérité, elle détruit son couple et prend le risque de détruire la vie de ceux qui sont mêlés d'une manière ou d'une autre à cette histoire.

Et puis, je trouve que le décalage entre l'horreur des événements de 1942 et les petits problèmes personnels de Julia est trop grand pour qu'on les mette sur le même plan.

 

Quoi qu'il en soit, Kristin Scott Thomas et Mélusine Mayance dans leurs rôles respectifs sont magnifiques et rendent à la perfection l'image que l'on pouvait se faire de Julia et de Sarah dans le roman.

On sent que le réalisateur a bossé son sujet et a étudié le livre. Du coup, ça marche. On se laisse emporter dans le film et même si la 2ème partie me parait moins intéressante que la 1ère, nous avons à faire là à une très belle adaptation.

 

Si vous avez l'occasion, n'hésitez pas à voir ce film dont on ne ressort pas indemne.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Films
commenter cet article

commentaires