Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 08:00

Un coup de coeur, une leçon de vie pour tous… Le premier livre d'Alexandre Jollien, auteur du Philosophe nu – 70 000 ex. depuis novembre 2010 –, dans lequel il invite le lecteur à méditer sur les fragilités de la condition humaine et les bonheurs du partage et de l'amitié. Alexandre Jollien est né en 1975 en Valais (Suisse). Après 17 ans passés dans une institution spécialisée pour personnes handicapées (IMC), il suivra une scolarité officielle qui le conduira à des études de philosophie à l'Université de Fribourg. Dans "Eloge de la faiblesse", couronné par l'Académie Française, il consigne sous la forme d'un dialogue socratique les événements qui ont jalonné son existence et en tire mille enseignements. Un entretien, où il est question de la différence et de la « normalité », pétri d'humanisme. Un ouvrage indispensable, qui, par les valeurs qu'il transmet, a un rôle fondamental à jouer auprès d'un très vaste public.

 

A la naissance, il y a eu un incident. L'auteur en est ressorti handicapé. En centre spécialisé, il apprend à vivre, à être indépendant. Mais il apprend aussi ce qu'est l'amitié, les relations humaines, la vie. Et puis un jour, il découvre la philosophie qui donne alors un tout autre sens à sa vie.

 

Il y a bien longtemps que ce livre m'avait été offert et je ne l'avais jamais lu. Là, je me suis enfin décidée et le moins que l'on puisse dire c'est que l'on ne ressort pas indemne de cet ouvrage.

 

Le livre se présente comme un dialogue. Amoureux de la philosophie, l'auteur reprend ici la méthode platonicienne : une conversation entre Socrate et lui-même pour essayer de parvenir à la vérité.

Mais le sujet du dialogue n'est autre que la vie de l'auteur. La vie dans le centre, la découverte de l'amitié, le handicap ou encore la normalité.

Au fil des pages, le lecteur est plongé entre récit de vie et interrogations. Le lecteur ne peut s'empêcher de s'imaginer lui-même dans les diverses situations et se demande comment il réagirait.

 

Le style est étonnnant lui aussi. La reflexion est omniprésente, on sent un vrai talent littéraire de la part de l'auteur et pourtant, tout reste accessible (pas comme certains ouvrages de philo incompréhensibles !)

 

Bon, je l'avoue, j'ai du mal à rédiger mon billet sur ce texte. Non seulement le dialogue est relativement court mais en plus, le livre en lui-même est tellement fort que j'aurais le sentiment de le pervertir, de le gâcher en essayant de vous le faire partager.

Tout ce que je peux vous offrir, c'est mon ressenti. Au fil des pages, j'ai été émue, j'ai parfois laisser couler une petite larme mais j'ai surtout été frappée par la force de vie qui anime l'auteur de ces pages.

 

Bref, je ne sais trop que vous dire de plus et tout ce que je peux faire c'est vous conseiller très vivement cette lecture dont on ne ressort pas indemne.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires

Meuraie 13/01/2014 18:14

Ce livre m'a plu! Difficile à dire pourquoi aussi!
J'ai trouvé qu'il n'était pas très accessible, les termes sont parfois un peu compliqué, néanmoins, c'est bien écrit et touchant.

pampoune 14/01/2014 09:02



Ce livre est très fort mais ce n'est pas pour rien qu'on le trouve au rayon philo. C'est vrai qu'il est assez difficile de dire pourquoi on aime cet ouvrage. Sans doute pour sa force et pour ce
qu'il fait passer.



Céline 07/09/2013 09:44

Une très jolie chronique pleine de sincérité. Je découvre ton blog, j'y reviendrai...

pampoune 07/09/2013 12:59



Merci. Je vais moi aussi aller découvrir le tien.