Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 09:46

                                                                        

 

Merci, Patricia Rappeneau, d'avoir accepté cette petite interview.

 

-  Tout d'abord, pourriez-vous vous présenter aux lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?

- Je  suis née en Côte d’Or en 1971. Dès l'enfance, j'ai été attirée  par les petits travaux manuels..., et le livre finalement ! Car très souvent le mode de réalisation de toutes mes créations se retrouvait développé dans des fiches que je colligeais. J'en possède encore plusieurs, d'ailleurs, quelque part bien rangées dans une boîte de galettes bretonne ! Et puis le temps passe, on grandit, on étudie ( titulaire d'un bac scientifique, après une année de faculté de pharmacie validée, j'ai entamé et obtenu un diplome de préparateur en pharmacie) et on s'installe dans la vie active. Jusqu'à ce "l'accident"  vous rappelle qu'il est des passions qu'il ne faut pas négliger, qu'il faut vivre tant qu'il est encore temps. C'est ainsi qu'en 1999, je me lance dans la folle publication d'un premier ouvrage qui me ramène à ma passion d'enfance... et m'entraîne doucement vers l'écriture. Après 11 ouvrages publiés dans le domaine des loisirs créatifs et un certain nombre de romans dévorés en parallèle, je publie en 2009 la première enquête de Nathan Malocène, Requiem, aujourd’hui suivi de Mission Malona paru fin octobre. Ces deux romans prennent essentiellement racines en Bourgogne où je vie actuellement après avoir vécue à Dijon puis à Orléans.

 

- Vous avez une formation scientifique... En quoi celle-ci est-elle un plus dans l'élaboration de vos romans ?

- Le caractère carré de l'esprit sans doute. Les indices distillés, les renseignements dont aucun ne doit être négligé dans le roman, tant dans leur exploitation que dans leur explication. C'est un peu comme si en élaborant une histoire, la trame correspondrait aux différentes inconnues d'une équation. Sa résolution après le signe égal devant au final ne rien laisser comme variante non résolue derrière elle. Et puis, j'aime les explications : le côté rationnel du scientifique je crois, un caractère important pour ouvrir le débat... ou en imaginer un... 

 

- "Mission Malona" est votre deuxième roman : installation dans le monde littéraire ou pression supplémentaire par rapport au premier ?

- Je répondrai : installation dans le monde littéraire et pression supplémentaire, oui c'est certain. L'écriture étant d'abord pour moi un soutien que j'associe volontiers au plaisir de partager, si l'un et l'autre devaient ne plus exister alors j'arrêterai... Enfin, de publier !

 

- Une écriture très orale, un rythme soutenu, difficile de reprendre son souffle au court de votre roman. Pourquoi un tel choix ?

- Tout simplement parce que je pense que le style et le rytme doivent être au service d'une intrigue à part égale avec l'histoire et les personnages mis en scène.  Requiem se devait d'avoir un rythme tranquille permettant la découverte atypique de mon personnage,  mener Mission Malona  à tambour battant était nécessaire au thème  exigeant qu'est celui de l'enlèvement

 

- Nathan est confronté à l'enlèvement de son propre neveu : un sujet difficile pour des émotions fortes ! Pourtant, vous ne tombez pas dans le pathos. Comment avez-vous trouvé le juste milieu ?

- C'est idiot sans doute comme réponse, mais je me suis mise dans la peau du personnage. J'ai pleuré, j'ai rit, j'ai vibré, j'y ai cru; Et puis je me suis énervée aussi !

 

- Votre prochain roman, prévu pour 2013, va nous présenter d'autres enquêteurs. Pouvez-vous nous en dire plus ? Un nouvel opus est-il en outre prévu pour le détective Malocène ?

- Bien sûr... "Mortelle guérison" mettra en scène une anthropologue judiciaire et un capitaine de police qui se retrouvent vingt ans après leur rupture,  à l'ouverture d'une enquête faisant à la fois suite à la découverte d'un corps retrouvé mutilé et décomposé près d'une rivière et à la disparition des ossements d'une religieuse morte en 1919 de la grippe espagnole, son corps ayant été proposé aujourd'hui à béatification... La plongée proposée, associée au thème médical de la grippe est donc  scientifique. Mais pas seulement. Notre célèbre docteur aura coeur dans ce roman à se jetter à corps perdu dans les profondeurs de l'enquête et la noirceur des âmes humaines... jusqu'à peut-être la sienne... Mais je ne vous en dis pas plus la concernant, si ce n'est que c'est une femme que j'aime...

Quant à Nathan Malocène (que j'aime aussi, je vous rassure), oui, je prévois une suite à ses avenures. Ce troisième opus est aujourd'hui en cours  d'éciture... toujours à peine commencée ! Mais elle pose une enquête qui devrait brosser le portrait de Grégoire Fine, son associé...  

 

- Merci à vous de vous être prêtée à ce jeu de questions-réponses. Je vous laisse le mot de la fin.

- Ce sera alors : Joyeuses fêtes à tous ! Avec un livre comme cadeau oui peut-être,  mais surtout c'est bête : une bonne santé  pour qu'on puisse ensemble l'envisager...  

... Avec en prime, plein de bonne chose en particulier pour vous Pampoune, grand MERCI ! Pour m'avoir permis de m'exprimer sur votre blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Entretiens
commenter cet article

commentaires