Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 08:32

Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée.  Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.  Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d’altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ?

 

Lorsque le corps d'un cheval est retrouvé décapité non loin d'une centrale hydroélectrique, le commandant Servaz se voit confier l'affaire, bien malgré lui. Tout ça pour un canasson... Mais lorsque peu après un autre corps, celui d'un homme cette fois, est retrouvé, l'enquête prend une toute autre tournure. Pour boucler son enquête, la police a une piste toute trouvée : les criminel d'un hôpital psychiatrique hautement sécurisé dans lequel vient d'être embauché une jeune psychologue. Mais ce n'est là que le début...

 

Depuis le temps que j'entendais parler de ce roman, il était grand temps pour moi de me plonger dans l'aventure de ce pavé de 550 pages. Ma foi, j'ai eu raison.

 

Au début du roman, l'auteur place le cadre : les Pyrénées. Déjà ça, ça me plaisait car j'adore cette chaîne de montagnes. Nous faisons alors connaissance avec Servaz, commandant dirigeant l'enquête, caractère bien trempé et ses collègues. D'autre part, nous faisons la connaissance de Diane, jeune psychologue arrivant dans un hôpital psychiatrique très sécurisé, frêle et peu sûre face à ce qui l'attend.


Des personnages sans cliché en ce qu'ils sont présentés comme, tout simplement, humains.

Et puis, un cheval est retrouvé décapité et dépecé. Personne n'a rien entendu, personne ne sait rien et les soupçons se portent tout de suite sur les résidants de l'hôpital. Mais comment est-ce possible ?

 

Dès le début du livre, on sent qu'il y a des secrets, des non-dits, des choses peu logiques. Pourquoi personne n'a rien entendu ? Servaz se retrouve donc à enquêter sur l'affaire la plus étrange de sa vie. Mais celle-ci prend une toute autre tournure lorsqu'un homme est retrouvé mort...

Les rebondissements s'enchaînent alors jusqu'à une fin en apothéose. L'auteur sait nous entrainer jusqu'au bout de son livre sans que l'on en devine le dénouement. Bravo !

 

L'univers psychiatrique, bien que présent, ne prend pas toute la place au fil des pages et j'ai trouvé cette sobriété intéressante. On sait que cet univers est là mais il y a autre chose.

Et puis, on découvre aussi que Servaz a une fille pour laquelle il s'inquiète car elle a changé. Une petite intrigue parallèle qui permet de reprendre son souffle entre deux horreurs.

 

Pour ce qui est du style de l'auteur, je le dirais prenant, addictif mais aussi profond. Le livre est plein de références aux grands auteurs de la littérature et si cela surprend au départ, j'ai aimé trouver des noms tels que Grimm ou Huysmans.

Il ne faut pas oublier qu'il s'agit là d'un premier roman et là, je dis bravo.

 

Je n'hésiterai pas une seconde à lire d'autres romans de l'auteur si l'occasion se présente à moi et si vous n'avez pas encore lu cette petite merveille, vous pouvez foncer sans hésiter car il s'agit là d'un livre avec tout l'art du genre.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Polars et Thrillers
commenter cet article

commentaires

La tête dans les livres 06/09/2013 11:33

Ca fait un moment que je le vois sur la blogosphère et il me tente beaucoup!! :)

pampoune 07/09/2013 08:02



Tu peux y aller sans hésiter. Si tu aimes ce genre, tu ne devrais pas le regretter.