Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 08:54

Je m’appelle Anina, j’ai 22 ans et je suis Rom. J’ai connu la misère, les insultes, les camps sordides. En France je n’ai pas toujours mangé à ma faim, j’ai même dû faire la manche dans la rue pour survivre. J’en suis humiliée à jamais. Mais je voudrais aussi vous raconter mon autre histoire. J’ai appris le français avant d’obtenir mon bac et j’étudie à l’université de la Sorbonne pour devenir magistrat. Quand on a surmonté ce que j’ai connu, c’est que l’on a la rage de réussir, de prendre une revanche sur la vie…  Je n’ai jamais oublié d’où je viens et, à travers mon histoire, je voudrais faire comprendre qui nous sommes vraiment. Bien sûr il y a des problèmes, des drames, mais les Roms ne sont pas seulement des « voleurs de poules ». C’est une communauté qui a une culture et une histoire fortes. Il ne faut pas en avoir peur, mais essayer de nous donner une chance. Comme celle que j’ai eue en France…

 

Anina a 7 ans lorsque sa famille décide de quitter la Roumanie pour aller chercher une vie meilleure en France. Une vie loin du racisme contre les roms considérés comme pariats de la société. Personne ne leur avait dit à quel point le voyage serait rude et à quel point le vie promise en France serait si différente de celle dont ils rêvaient.

 

J'ai découvert Anina l'année dernière lors de l'émission Sept à Huit et j'ai eu envie de lire son livre. Le dénicher dans un vide-grenier a été ma chance.

 

Née Rom, Anina et sa famille n'ont jamais pu vivre serainement en Roumanie. Les parents ne pouvaient travailler, les enfants étaient rejetés par les autres enfants de l'école. Un jour, la décision est prise : ils partiront pour l'ouest de l'Europe là où une vie meilleure est possible, là où ils voient un nouvel Eden.

 

Un matin, ils partent. Rien ne pouvait leur laisser envisager les épreuves de ce voyage et les épreuves une fois arrivés à destination : les camps de Roms, la pauvreté, l'obligation de faire la manche, les conditions de vie extrêmes, les privations... Non, rien ne pouvait leur laisser penser que telle serait leur vie une fois arrivés dans l'ouest de l'Europe.

 

Heureusement, la famille rencontrera des gens différents qui les aideront et leur permettront de s'insérer dans la société pour que les parents travaillent et que les enfants étudient. Ainsi, Anina ira loin, jusqu'à la Sorbonne, jusqu'à l'écriture de son récit...

 

Le livre d'Anina Ciuciu est incroyablement fort en ce que nous y découvront une famille prête à tout pour s'offrir une vie meilleure, en ce que nous découvront une jeune fille avide de savoir et d'intégration.

L'histoire de la famille d'Anina c'est l'histoire de tous les Roms cherchant une vie meilleure, cherchant une vie tout simplement.

 

Anina raconte son histoire avec le coeur et au nom de tous ceux qui ne pourront jamais raconter leur périple. Mais Anina raconte aussi comment elle a pu se sortir de la misère grâce à des gens étonnants et comment elle a pu intégrer la plus prestigieuse université de France.

 

La plume de l'auteure est belle, pleine d'émotion et pleine de vie. Pour la première fois, nous voyons les Roms à travers le regard d'une Rom. Ce récit loin des préjugés nous dévoile alors ce que nous ne voyons pas, ce que nous ne voulons pas voir.

 

Je suis ravie d'avoir pu découvrir ce récit et je vous conseille vivement de vous y confronter. Vous n'en ressortirez pas indemne.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires

roxou06 28/02/2014 13:57

Hello...
Ce livre a l'air vraiment très intéressant, je le note dans ma WL :)

pampoune 28/02/2014 20:42



Ce livre est plein d'enseignements et d'une force incroyable. Tu as bien raison de le noter.



Céline 01/02/2014 10:00

J'ai noté le titre. Le regard porté sur les roms omet la richesse de leur culture, et les pbs auxquels ils doivent faire face (société certes, mais pas seulement). Ca m'intéresse vraiment beaucoup,
on oublie que c'est un "peuple", une nation, avant d'être ce qu'on en dit dans les journaux...

pampoune 01/02/2014 10:13



Je suis tout à fait d'accord. On voit trop souvent les roms comme les médias veulent nous les faire voir et, avec un livre tel que celui-ci, on se sent tout d'un coup très bête.



Céline 31/01/2014 21:54

un sujet qui m'intéresse beaucoup! Je note!

pampoune 01/02/2014 09:23



C'est un sujet passionnant et vu, cette fois, de l'autre côté de la barrière et, tu peux me croire, ça change tout !