Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 15:00

 

Il vécut à Paris en l'an 1313 un homme qui allait du nom d'Andreas Saint-Loup, mais que d'aucuns appelaient l'Apothicaire, car il était à la fois le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes que l'on pût trouver dans le pays tout entier. »
Un matin de janvier, cet homme érudit découvre dans sa propre maison une pièce qu'il avait oubliée – une pièce que tout le monde avait oubliée. Rapidement, il comprend que vivait jadis ici une personne qui partageait sa vie, mais qui, à présent, a mystérieusement disparu de toutes les mémoires.
L'Apothicaire, poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel, pourchassé par l'Inquisiteur de France, décide alors de partir à la recherche de son propre passé, de Paris à Compostelle, et de Compostelle au Mont Sinaï… au risque de disparaître à son tour.

 

Au début, lorsque j'ai su que ce roman faisait sujet de lecture commune sur le forum, je me suis dis "ouais, bof, pourquoi pas". Ce qui m'arrêtait ? Le fait que ce soit un broché et, du coup, le prix. Et puis, le jour où je suis allée faire les soldes je me suis dis "et puis zut, je me le prends !".

Je l'ai commencé immédiatement et tout de suite je me suis demandé dans quoi je me plongeais. Du policier ? pas vraiment. Du fantastique ? Pas vraiment non plus même si le début peut y faire penser. Un roman historique ? sans doute ce qui se rapprochait le plus mais bon... je ne savais pas trop.
J'ai donc commencé ma lecture et tout de suite, j'ai été plongée entre deux émotions ; d'une part la sensation de ne plus pouvoir lâcher le roman et d'autre part, l'horrible sensation de m'être faite avoir parce que je ne trouvais rien de vraiment exeptionnel à ce fameux roman qui, parrait-il, a eu tant de succès.

J'ai cependant continué ma lecture et là, révélation. Je ne pouvais décidément plus quitter cet apothicaire et cette jeune fille (Aalis), chacun dans leur histoire, chacun dans leurs malheurs. Je dois avouer que je me suis longtemps demander quand est-ce que les deux histoires allaient se rejoindre. Ca arrive, ne vous en faites pas !
Tout au long du roman, on se retrouve plongé dans cette ambiance assez indescriptible et tout se mélange en une mixture parfaite : l'historique, le pseudo-policier, le documentaire. Au fil des pages, on rit, on pleure, on souffre avec les personnages.
On se prend d'affection pour tous ces personnages et parfois, on voudrait plonger dans le roman, au sens propre du terme, pour les aider et apporter notre grain de sel. C'est du moins ce que j'ai ressenti au fil des pages.
Chacun des personnages a son caractère et c'est avec beaucoup d'émotion qu'on se lie à chacun d'eux.

 

Quand à la fin du roman et bien... Non, même sous la torture je ne dirai rien !!


Je dois dire que, lorsque j'ai eu finis le livre, j'ai poussé un soupir de déception car je ne voulais plus lâcher la plume de l'auteur. Je ne voulais plus refermer ce roman qui, à mon sens, fait déjà partie de mes grandes découvertes de 2012.

Un grand merci à Plume Libre de m'avoir encouragée à lire ce roman que je n'aurais sans doute pas lu autrement.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Divers et Variés
commenter cet article

commentaires

ChristellePL 03/12/2013 13:29

C'est effectivement un excellent roman riche d'une érudition profonde de la part de l'auteur.
Ma critique se trouve ici:
http://www.christelle-pigere-legrand.com/l-Apothicaire-Henri-LOEVENBRUCK.php

pampoune 03/12/2013 18:38



Ce roman, je l'ai rentabilisé avec toutes les personnes à qui je l'ai conseillé, prêté, et qui ont aimé ! Je vais de ce pas voir ta chronique.