Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 09:11

 

Pour le capitaine de police Sylvie Branetti, la vie s'est arrêtée, il y a quinze ans, lorsque le tueur qu'elle poursuivait a enlevé sa fille Lila avant de disparaître. Après un passage obligé en hôpital psychiatrique et des séances régulières de psychothérapie et d'hypnose, elle se raccroche à un seul objectif: savoir ce qui est arrivé à Lila.

La découverte d'un cadavre mutilé, arborant la même signature que celle du monstre qu'elle a croisé par le passé, la propulse à nouveau dans l'horreur. Mais elle a cette fois une espérance: connaître enfin la vérité. Accompagnée de Paul Benito, son ancien amant, elle veut suivre avec acharnement les traces laissées par le bourreau et mène une enquête aux confins de la réalité, un parcours peuplé de rêves étranges qui la submergent de plus en plus. Où cela pourra t-il finir ? Et si tout n'était qu'apparence ?

 

Sylvie Branetti est une jeune femme de 40 ans ayant vécu l'enfer. 15 ans plus tôt, poursuivant un monstre parmi les assassins, elle a tout perdu et surtout sa fille. A partir de là, elle s'est enfoncée de plus en plus... Aujourd'hui : le monstre est de retour et il a une cible toute choisie, Sylvie. Mais la jeune femme, est bien décidée à se battre pour retrouver sa fille.

 

C'est avec Plume Libre que j'ai découvers ce roman et c'est lors des Quais du Polar à Lyon que je n'ai pas su résister.

Dès les premières, on se retrouve embarqué dans cette histoire incroyable et durant les quelques 400 pages du roman, l'auteur nous entraine sur les fausses pistes et les interrogations.

Au fil des chapitres, on finit par douter de tout et de tous. On suit Sylvie dans ses interrogations et pendant tout le roman on se demande où est la vérité.

 

Les personnages aussi nous transportent. A tour de rôle ils nous émeuvent où nous agacent. J'ai parfois eu envie de tarter Sylvie avec son caractère de cochon. J'ai parfois eu envie de pleurer face à ce qu'elle vit.

L'auteur développe un art de nous faire entrer en communion avec ses personnages et on ne s'en plaint pas.

On plonge alors dans une sorte de folie exceptionnelle de laquelle on ne peut se détâcher avant la dernière page.

 

En général, on dit qu'une fin nous suprend. Là, tout le livre n'est qu'enchainement de surprises et finalement, on se laisse transporter dans le monde du roman.

Autrement dit, un roman à lire à tout prix pour tous les amateurs de belles claques livresques.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Classiques
commenter cet article

commentaires