Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 09:57

Née d'une mère française juive et d'un père berbère et musulman, Nadia, journaliste de vingt-quatre ans, part s'installer dans les Territoires palestiniens où elle retrouve Amjad, jeune réfugié dont elle est tombée amoureuse lors d'un précédent voyage. Le couple est fusionnel et le mariage s'impose. Très vite, la jeune femme va découvrir la réalité de la vie quotidienne : les camps de Naplouse, l'occupation israélienne, l'entraide entre réfugiés et le poids de la tradition. Pour Nadia, le contraste est rude. Mais sous le voile de l'épouse obéissante, la jeune Occidentale résiste, couvre le conflit israélo-palestinien et multiplie entretiens et reportages afin d'échapper à l'emprise de son mari. Entre Ramallah et les camps de réfugiés, en plein coeur des bombardements et incursions de l'armée israélienne, la jeune femme se cherche. Elle, que tout le monde surnomme "la fille des camps" doit se plier aux exigences de la société : elle est l'une des leurs. Jusqu'au jour où tout va trop loin : Amjad la frappe, violemment. Admise de toute urgence dans un hôpital israélien, Nadia n'a d'autre choix que de subir une opération du crâne. Pour la jeune femme, c'est la première étape d'une spirale infernale dont elle ne sortira pas indemne. Rien ne sera jamais plus comme avant... Le témoignage unique d'une jeune femme en quête d'identité, prise dans les paradoxes de la société palestinienne, entre résistance et survie, tradition et modernité, crime d'honneur et violence extrême, résignation et espoir.

 

A 24 ans, Nadia part pour la Palestine et épouse Amjad, homme des camps. Très vite, la jeune femme découvre une vie bien loin du confort occidental au coeur des conflits et des traditions bien loin des habitudes françaises. Pour Nadia, ce n'est là que le début d'une descente aux enfers dont elle ne ressortira pas indemne.

 

Je remercie tout d'abord les éditions Michalon qui m'ont fait l'honneur de me faire parvenir ce témoignage unique et bouleversant.

 

A l'âge où certaines entrent dans le monde du travail, à l'âge où d'autres pensent encore à profiter de la vie, des amis et des soirées, Nadia, elle, se cherche et veut se sentir vivre.

Pour ce faire, la jeune femme va partir en quête de ses orignes en partant à la découverte de la Palestine. Là, elle rencontrera une jeune homme, Amjad, dont elle tombera tout de suite amoureuse et qu'elle épousera.

 

Mais après les premiers moments ce sont les dures lois de la réalité qui s'imposeront à la jeune femme qui découvrira un pays où rien n'est simple mais également la face cachée de son époux, un homme en réalité très possessif qui peu à peu la rendra soumise jusqu'au jour où cette possession ira trop loin...

 

Voici un témoignage très fort qui ne laisse pas insensible et qui semble présenter bien plus qu'un simple morceau de vie.

Tout d'abord, c'est l'envie de vivre de l'auteure qui nous frappe. Loin des jeunes femmes de son âge, Nadia veut sentir la vie en elle et pour cela, partir dans un pays en conflit permanent s'impose à elle.

En Palestine, c'est alors le conflit, la guerre, que Nadia découvre "de l'intérieur" avec tous les doutes, les peurs et les interrogations qui vont avec la mort omniprésente.

Enfin, ce sont les traditions du pays qui s'imposeront à la jeune femme. Des traditions qu'elle connait en théorie mais qui, mises en pratique, semblent bien difficiles à appliquer pour une occidentale. Mais quand la tradition de la femme obéissant à son époux se transforme en violence d'un homme possessif, c'est un témoignage sur la violence conjugale qui nous est proposé.

 

Présenté tel un journal, ce témoignage nous dévoile au jour le jour la vie de Nadia en Palestine, les doutes, les épreuves. L'auteure nous présente tout d'abord l'épreuve de la langue puis l'épreuve de la culture qu'une occidentale a bien du mal à comprendre parfois.

Et puis, l'auteure, devenue reporter au cours de son séjour, nous présente dans son livre quelques uns des articles qu'elle écrivit durant cette période et nous présente des faits avérés qui, d'une certaine manière, permettent de respirer dans le récit personnel de la jeune femme.

 

Le style de l'auteure est à la fois aisé de compréhension et efficace. Bien entendu, le style journalistique est à noter avec un mélange de faits vus et de faits vécus. Du coup, l'objectivité rejoint la subjectivité et le lecteur semble être parfois invité à souffler un peu au coeur de se témoignage dont on ne ressort pas indemne.

 

Voici donc un livre qui mérite vraiment que l'on s'y attarde car il s'agit là d'un témoignage très fort d'une jeune femme à la découverte d'un pays que nous ne voyons que peu souvent "de l'intérieur". Le témoignage d'une jeune femme qui, elle, va vivre ce pays avant de vivre une véritable descente aux enfers dont elle devra se relever.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires