Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 10:41

 

Une jeune fille vient prendre une leçon chez un professeur. Après un début "banal" le lecteur se rend vite compte que ce qui est enseigné est absurde et incohérent avec le niveau demandé par l'élève. Tout s'enchaine très vite jusqu'au rebondissement final à la fois surprenant et tellement prévisible...

 

Lorsque la jeune fille arrive, elle semble avoir un haut niveau culturel. Mais peu à peu le lecteur s'aperçoit du ridicule de la situation et est partagé entre colère, pitié, incompréhension. Au départ, la jeune fille semble stupide puis le professeur semble ridicule. Les sentiments évoluent au fil de la pièce et finalement, on ne sait plus que penser.

 

Dans cette pièce, l'auteur nous révèle un véritable drame qui émeut, fait trembler, fait pleurer, met en colère aussi. Dans son style bien à lui, Ionesco nous dévoile une scène de la vie courante qui s'achève dans une horreur totale.

D'un élève nulle, on passe à un apprentissage ridicule et on rit devant une telle scène mais bientôt, le rire se transforme en larme de dépit, de colère.

En lisant cette pièce, je me suis aussi réconciliée avec les maths en me disant que je n'étais pas si nulle.

 

Il ne faut pas se priver de cette lecture terrible et jubilatoire car en quelques pages, on ressent plus d'émotions qu'en des dizaines d'autres livres. Et puis celui qui aura lu La cantatrice chauve aura aussi cette pièce en sa possession alors sachant qu'elle est très vite lue, pourquoi s'en priver ?

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Classiques
commenter cet article

commentaires