Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 09:30

 

Décembre 1815. Après 23 ans d'armée, Jean Charzol, gamin illettré devenu capitaine, revient dans son village du Velay. Il s'installe dans la ferme familiale à demi ruinée. Soucieux d'investir ses économies, il acquiert des bois réputés maudits. De curieux événements surviennent alors à la ferme ; rapidement, la population accuse Charzol d'attirer les forces du mal sur le village. Ebranlé, il découvre que tous ses malheurs ont été annoncés pas une rebouteuse qu'on dit sorcière. Tentant d'en savoir plus, il s'éprend de la fille de celle-ci et découvre que les «événements», qui n'ont rien de surnaturel, sont commandités par le marquis de Saint-Idal. Ce dernier profite de la crédulité des paysans pour racheter leurs terres à bas prix et reconstituer ainsi le patrimoine terrien de ses ancêtres. Démasqué pendant une battue au loup, l'aristocrate provoque Jean Charzol en duel... Sorcellerie? Démons? Ce roman est celui de la rédemption d'hommes et de femmes meurtris, et d'une étrange histoire d'amour.

 

1815. Jean, après avoir quitté sa région pendant 23 ans pour cause de guerre, revient à la Chaise-Dieu. Il acquiert des bois et retrouve la vie du village. Mais des événements étranges se produisent et l'on accuse une femme, la rebouteuse, de porter le malheur sur la région. Jean va alors tenter de comprendre et de résoudre ces mystères...

 

C'est à la fête du livre de Saint-Etienne que j'ai acheté ce roman. La couverture, avec son ciel d'orage, m'a tout de suite attirée, et je dois dire que j'avais très envie de chroniquer un nouveau livre de cet auteur étant donné que Hubert de Maximy fut un des premiers auteurs à avoir sa place sur le blog avec Le bâtard du bois noir.(nostalgie quand tu nous tiens...)

 

Bon, revenons à nos moutons.

Nous sommes donc à la Chaise-Dieu, au début du XIXème siècle. Jean, parti pour la guerre, revient dans son bourg natal et tente de retrouver une vie "normale". Il achète une vieille ferme et retrouve ceux qui ont fait partie de sa vie "avant".

Mais il y a des problèmes : des hommes sont pendus, des maisons brulent... Et une vieille femme est accusée parce qu'elle a prévu ces événements. Elle est vu comme une sorcière et les gens se méfient. Mais Jean se doute qu'il y a anguille sous roche et décide de répondre aux maintes questions que se pose le village.

 

Quel bonheur de se plonger dans un roman de terroir ! Cela faisait longtemps que ça ne m'étais pas arrivée et je dois dire que j'ai vécu ce moment de lecture avec toute la passion qu'il se doit. (d'autant que j'ai travaillé sur la Danse Macabre il y a peu et j'étais tout à fait dans le ton).

J'aime cette ambiance terroir. Ici des personnages hauts en couleurs, une intrigue de village qui rappelle que chaque bourgade a son histoire et ses secrets et des décors superbes qui donnent juste envie d'aller à la Chaise-Dieu...

 

J'ai très vite été entrainée dans l'histoire. L'auteur mêle habilement l'amour d'un village à une intrigue fort bien construite. La vie d'un petit village prend alors très vite des allures de roman policier et le personnage principal se transforme bien vite en une sorte d'inspecteur voulant comprendre les secrets du dit village.

 

Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue pour ne pas vous gâcher la surprise mais pour ce qui est du terroir par lui-même, je dois dire que je suis tombée sous le charme de cette ambiance si particulière.

Je n'ai pas mis longtemps à m'attacher aux personnages et les quelques mots de patois retransmis ça et là dans le texte m'ont fait rêver. Il a suffit d'un "beauseigne" pour m'immerger complètement dans le récit et pour que je m'y sente chez moi.

 

Le style de l'auteur est fluide et tout ce qu'il nous raconte, on y croit. J'ai cru aux personnages, j'ai cru aux situations et, sortant le nez du roman, j'étais presque surprise de retrouver ma modernité avec ses bus et ses routes goudronnées.

La fin du roman a été pour moi une torture car je ne voulais plus quitter ces personnages qui avaient fait partie de moi pendant quelques délicieuses heures de lecture.

 

En bref, je me suis plongée avec délice dans ce roman de terroir et, avis aux amateurs du genre, n'hésitez surtout pas à vous plonger dans ce récit qui vous offrira un vrai bon moment de lecture comme on les aime.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Terroir
commenter cet article

commentaires

Perrin Céline 15/12/2013 20:08

Petit coup de coeur pour ta chronique qui me parle "terroir", parce que je suis une fille du terroir!
Je vais vite l'intégrer à ma PAL, parce que j'ai besoin en ce moment de retour dans le passé, sorte de retour vers les origines finalement...
Merci encore!

pampoune 15/12/2013 20:31



Merci beaucoup. J'aime beaucoup les romans de terroir et je crois que je me suis un peu lâchcée sur cette chronique... Ce genre de roman est toujours un grand moment à mon avis.