Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 19:55

 

On s'étripe, on s'égorge, on se massacre avec une volupté sans précédent. Corps transpercés, martyrisés viennent éclabousser un sein nu de leur sang. Les beaux duels des mousquetaires n'ont plus cours à l'heure de la Saint-Barthélemy. On s'assassine avec rage, les hommes sont des chiens, les héros des sangliers blessés. Dumas sème les cadavres au fil des pages de ce livre de chasse, trempé dans le poison de Catherine de Médicis. La fièvre érotique tient lieu d'amour, la ruse, l'intérêt et la peur dictent les intrigues. Vague noire et rouge, la violence balaye et emporte tout. Dans les cris, les halètements, les plaintes désespérées, Dumas enfièvre ses dialogues à coups de rapière ou d'arquebuse, avec une énergie morbide. Les vengeances succèdent aux trahisons, et la mort à la folie, dans ce monde de bruit et de fureur, livré au chaos, que seule l'amitié fidèle de La Mole et Coconas transcende.

 

Au XVIème siècle, à l'aube des guerres de religion, une toute jeune fille épouse le roi de France. La vie de la cour semble battre son plein mais les guerres de religion sont là et le conflit entre catholiques et protestants n'est pas loin. Et puis, c'est la femeuse nuit de la Saint-Barthélémy qui engendrera tueries et horreurs. Pourtant, au milieu de tout ça, les histoires de coeurs naissent et se combinent...

 

Je ne connaissais pas du tout l'écriture d'Alexandre Dumas et c'est grâce à Livraddict et à son concours Classique que j'ai pu pallier cette horreur. (Etre littéraire et découvrir un tel auteur par un challenge sur internet, j'ai limite honte !) Bref, j'ai enfin pu faire connaissance avec la plume de Dumas et je dois dire que mon avis est plutôt mitigé.

 

Du point de vue du style de l'auteur, rien a redire, bien sûr. L'écriture est parfaite et le lecteur est à la fois plongé dans un style XIXème et dans une histoire XVIème. Un petit mélange idéal qui ne peut que transporter les amateurs de beaux textes.

Pourtant, et je le regrette, je n'ai pas tellement accroché à l'histoire. Est-ce parce que le XVIème n'est pas ma période préférée ? Est-ce parce que tous ces rois m'embrouillent déjà en Histoire ? Est-ce parce que la vie de la cours est relativement lente ? Je ne saurais dire mais le fait est que cette histoire ne m'a pas tellement emballée.

 

Malgré tout, je ne peux que reconnaitre la grandeur de la plume de Dumas qui a réussi à écrire un roman dont l'intrigue parait si réelle que la fiction a dépassé la réalité. Aujourd'hui, on imagine la reine Marguerite telle que Dumas nous la décrit en oubliant, peut-être un peu trop, qui fut cette femme, reine trop jeune à une époque maudite.

 

Si vous aimez les belles histoires et les textes profonds, ce roman est fait pour que vous le lisiez.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Classiques
commenter cet article

commentaires

Luna 17/10/2013 10:21

Dommage que tu n'aies pas davantage accroché avec ce livre. Personnellement, je l'ai adoré :)

pampoune 17/10/2013 21:06



Cette lecture est lointaine donc je n'ai plus ma chronique en tête mais c'est vrai que ce livre ne m'a pas laissé un souvenir indélébile...