Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 09:12

 

Le livre raconte l'été à Berlin d'un historien d'art qui se prépare à écrire un essai sur Titien Vecellio et, dans le même temps, décide d'arrêter de regarder la télévision. C'est à la fois une description de son travail au quotidien (petits déjeuners studieux, piscines berlinoises, promenades dans les parcs), et une étude de son état d'esprit depuis qu'il a arrêté de regarder la télévision.

 

Fin juillet, après l'arrivée du Tour de France sur les Champs-Elysées, un homme éteint sa télévision et décide de ne plus la regarder. Une décision importante, prise comme ça, tel un défi personnel. Dans le même temps, cet historien part à Berlin pour écrire un essai sur Titien Vecellio. Mais c'est en réalité le quotidien tout simple de cet homme qui nous est raconté au fil des pages. Un quotidien banal et sans envergure.

 

Comment ferions-nous si, de nos jours, nous n'avions plus la télévision ? Ou plutôt : que se passerait-il si nous avions la télé mais que nous ayons interdiction de la regarder ? Essayez de vous imaginer en train d'éteindre la télé en sachant que vous ne la rallumerez plus. Telle est la question que pose sur roman.

 

Après Fuir du même auteur, je ne pensais pas me replonger dans cet univers étrange qu'est l'oeuvre de Toussaint. Mais finalement, la fac m'a une fois de plus permi de faire une belle découverte.

Car si je n'avais pas su quoi penser de Fuir, j'ai adoré La télévision. J'ai dévoré ce roman en un rien de temps et j'aurais voulu qu'il se continue encore.

 

Dès le départ, je me suis intéressée à ce personnage. Je ne l'ai pas aimé, je ne me suis pas identifiée à lui et je n'ai pas été "emportée" dans l'histoire au sens premier du terme. Tout cela ne correspond pas aux romans de Toussaint.

Pourtant, d'une certaine manière, on se retrouve embarqué avec le narrateur dans son double défi : arrêter de regarder la télévision et écrire son essai.

 

J'ai ainsi beaucoup aimé ce roman et je pense que lirai les autres romans de Toussaint qui ont ce petit quelque chose que l'on ne trouve plus désormais dans la littérature contemporaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Divers et Variés
commenter cet article

commentaires