Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 10:14

 

" Il m'a battu trop fort.
Alors je m'en vais. J'reviendrai jamais ! " A cinq ans, Marius avait voulu fuir les gifles du maître, le travail harassant, les sabots trop petits, une enfance terrible. Dur d'être un " bastardou " dans les années 1900, à la ferme du Bois noir, un domaine perdu du Haut-Velay... Pourtant, il avait l'amour rude de sa mère, fille de ferme, celui de Jeanne aussi. Mais voilà, la première cachait le secret de sa naissance et la seconde un amour interdit...
Qui s'étonnerait dès lors que, jeune adulte, il s'engage en août 1914, décidé à se faire tuer ? Mais la guerre provoque d'étranges rencontres. Et, si les obus creusent des tombes, ils mettent parfois au jour des secrets de famille...

 

(Résumé site de Decitre)

 

J'ai découvert ce roman par hasard lors d'un salon du livre. Je m'apprétais à partir le dernier soir du salon et il ne restait que quelques auteurs. En partant, je jetais un dernier coup d'oeil et j'ai repéré ces romans de terroir. Je me suis laissée tentée et je ne le regrette pas.

Marius vit avec sa mère chez la famille Malvier : le père qui est une brute, la mère qui est malade et la fille. Les deux enfants ne sont pas du même monde et pourtant ils tombent amoureux. Le jour où Marius dit qu'il veut l'épouser, tout bascule et le mariage est refusé. Marius s'engage dans la Grande Guerre pour fuir son amour. C'est là qu'il va faire des rencontres hors du commun qui changeront sa vie...

J'ai trouvé là un roman très touchant, plein d'émotions. Le roman peut être comprit de tous mais quelques mois tirés de patois donnent un petit avantage parfois aux habitants qui connaissent la région. Malgré tout, je conseille vivement ce roman à tous ceux qui aiment le terroir.

Seul petit bémol : les changements d'époque tout au long du roman qu'on a de temps en temps du mal à suivre.

Partager cet article
Repost0

commentaires