Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 10:19

Pas d'image existante pour cette courte nouvelle.

 

Luc est dessinateur et, installé dans sa petite chambre, il donne vie à ses dessins. Il est plongé dans son univers jusqu'à ce qu'une jeune femme arrive et vienne tout bouleverser...

 

Je tiens tout d'abord à remercier Lionel Bénard qui m'a gentiement permis de lire sa nouvelle pour me faire connaître son univers d'écriture.

J'ai beaucoup aimé cette courte nouvelle et c'est donc maintenant avec plaisir que je vais essayer de vous en dire quelques mots.

 

Il est toujours très difficile de parler d'un texte aussi court (à peine 7 pages) sans en dévoiler la motié mais je vais tout de même essayer.

 

L'ambiance, tout d'abord, est assez oppressante. Dans le genre du huis-clos, l'auteur nous enferme dans une chambre dans laquelle on voit évoluer les personnages mais où, finalement, un seul attire notre attention : le dessinateur.

Ce personnage en lui-même est d'ailleurs assez intrigant : on ne sait rien, et on ne saura jamais rien, de lui. Son passé et son avenir nous sont inconnus. Nous savons juste qu'il crée sur le papier des être fantastiques.

Aucun indice non plus sur l'ambiance de la nouvelle mis à part que le dessinateur à une relation compliquée avec la jeune femme qui va apparaître.

 

Bref, on ne sait pas grand-chose et malgré tout, le texte passe très bien et parvient à nous embarquer dans un univers étrange ou le normal cotoie le fantastique.

Au cours du texte, deux points de vue différents : un point de vue omniscient qui nous permet d'en savoir un peu plus malgré tout sur l'univers dans lequel on est plongé et un point de vue interne par lequel le fantastique prend toute son ampleur.

 

En quelques pages, l'auteur parvient à nous fasciner et ce que j'aurais à repprocher à ce texte, c'est qu'il est (beaucoup) trop court : à peine le temps de découvrir que c'est déjà fini. Snif !

D'autre part, cela n'engage que moi bien sûr, je ne suis pas certaine d'avoir finalement tout compris à la nouvelle. J'ai à peu près compris l'histoire mais les changements de points de vue et certains passages m'ont fait douter sur ce qu'il y avait à comprendre. Car l'auteur ne nous mâche pas le travail pour ce qui est de la signification de l'ensemble.

 

Je suis malgré tout ravie d'avoir découvert ce petit texte et je me plongerai sans hésiter dans le roman de l'auteur intitulé Le dernier jardin.

En attendant, si vous en avez l'occasion, je vous conseille vivement la découverte de ce petit texte.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Nouvelles
commenter cet article

commentaires