Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 09:58

 

L'histoire ne marche pas à reculons. On ne fonde pas un empire bourgeois sur les ruines d'une république. Pour l'avoir clamé, Victor Hugo est exilé par celui qu'il appelait Napoléon le petit, caricature de l'autre, celui des soldats de l'an II, celui de Waterloo. La République, croit-il, c'est le progrès moral, la vertu individuelle, la légitimité, le peuple justement représenté. " Dix millions, cent millions de voix scrutinant en masse ne comptent pas devant cet atome, devant cette parcelle de Dieu, l'âme du juste. " Victor Hugo sera ce juste qui se dresse devant le coup d'Etat du prince Napoléon. " Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée. " Ils résonnent encore dans ces vers grandioses et passionnés, pleins d'un rêve de justice et d'égalité.

 

L'Hisoire "avec sa grande hache" comme dirait Perec. A travers ses poèmes c'est cela que nous fait vivre ou revivre l'auteur. De l'histoire du peuple à l'histoire de l'Etat en passant par la fameuse bataille de Waterloo si chère à Hugo, c'est une époque qui nous est offerte ici, différemment. L'Histoire racontée par un homme qui l'a vécue.

 

A travers ses poèmes, Hugo nous raconte son temps mais il nous livre aussi son ressenti sur cette époque : ses espoirs, ses peines, ses colères.

On ne lit pas l'Histoire avec Hugo, on la vit.

 

Victor Hugo fait parti de ces auteurs que j'aime beaucoup. Sa poésie, au sens large du terme, me transporte. Son langage m'emporte. Ce qu'il raconte me porte. Bref, quand je lis Totor, je ne suis plus la même, je suis dans ma bulle, ailleurs.

Je n'avais jamais lu de poésie du Monsieur et mon programme pour la fac m'a permi de pallier à ce manque. Et moi qui ne suis pas vraiment passionnée d'Histoire, j'ai pu en apprendre un peu plus sur une époque.

 

Je comprends qu'on n'aime pas la poésie. Moi même je n'en suis pas fan. Mais cette poésie là n'en est pas vraiment. Il y a des vers, il y a des rimes, mais il y aussi et avant tout quelque chose de raconté.

Je ne dis pas de lire tout le reccueil mais, juste pour connaître un peu mieux ce Romantique, pourquoi ne pas lire, à l'occasion, un ou deux poèmes, histoire de lire l'Histoire par celui qui l'a vécue...

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Poésie
commenter cet article

commentaires