Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 20:44

Dans huit semaines, Blanche n'entendra plus rien. Victime d'une soudaine maladie dégénérative, elle refuse toutefois de céder à la panique ou au ressentiment. Pour se jouer du sort qui l'isole chaque jour davantage, elle part en quête de sons qu'elle emmagasine au gré des lieux qu'elle explore – boîte de nuit, centres commerciaux, opéra, piscine couverte, thé dansant, cathédrale, chantiers. Maus surtout, Blanche demande à un vieux pianiste argentin de lui apprendre les rudiments du solfège, et se met à collectionner avec ferveur des partitions en tous genres. Au travers de la musique, lue puis rêvée, Blanche parvient à sublimer ses douleurs et à apprivoiser le silence pour réorchestrer le monde à sa façon. Ce roman d'une métamorphose retrace avec pudeur et poésie le destin d'une femme qui questionne le silence pour résister à l'inéluctable et qui affronte le mal en composant la partition de sa nouvelle vie.

 

Huit semaines. C'est le temps qu'il reste à Blanche avec qu'elle ne devienne complètement sourde. Loin de se laisser prendre par la douleur, la tristesse et la colère, Blanche décide alors de profiter de chaque instant d'audition qui lui reste et pour cela, elle entreprend un voyage musical afin de garder en elle ce qu'elle n'entendra plus jamais.

 

C'est à la fête du livre de Saint-Etienne que j'ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman. Le thème m'a tout de suite plu et j'ai eu envie de découvrir l'histoire de cette femme en proie à une véritable tragédie.

 

Je vous préviens tout de suite. Si vous souhaitez lire un roman avec une intrigue bien ficelée, ce n'est pas ce livre qu'il vous faut lire. En effet, ce roman est plutôt une succession de tableaux où l'on découvre Blanche dans diverses situations, situations au cours desquelles elle entend de moins en moins.

Tour à tour, on la voit chez son médecin, dans une boîte de nuit, dans la rue, chez son professeur de musique, de nouveau chez son médecin, chez elle...

 

Avancer dans le livre, c'est se contraindre à voir Blanche perdre l'ouïe et ne rien pouvoir faire pour elle. C'est la voir entendre de moins en moins, c'est comprendre peu à peu ce que c'est que de perdre ce sens.

J'ai énormément aimé la manière dont l'auteur décrit les sons, décrit ce qu'entend (ou n'entend plus) Blanche. Je suis parvenue à imaginer cette traduction des sons, de moins en moins nette, décrite au fil du roman.

 

Et puis surtout, je n'ai pas pu m'empêcher de penser : que ferais-je à la place de Blanche ? Est-ce que moi aussi je voudrais profiter de chaque instant de musique ? Est-ce que je me résignerais ? Est-ce que je me battrais ? Est-ce que je paniquerais et perdrais la raison ?

 

Le style de l'auteur est très poétique mais de plus, je n'ai pu m'empêcher de penser à mes divers cours en lisant ce roman et particulièrement à mon cours de stylistique durant lequel ce roman, je crois, ferais un malheur ! Croyez-moi, c'est vous dire à quel point l'écriture de l'auteur est incroyablement belle, forte, puissante.

J'ai vécu chaque mot écrit par l'auteur au centuple, j'ai quelques fois versé quelques larmes, j'ai le plus souvent frémi à la description des sons.

 

En bref, j'ai complètement été happée par ce roman qui, certes, ne nous offre pas une intrigue telle qu'on les connait, mais qui, bien plus, nous offre un petit bijou d'écriture, un personnage féminin magnifique, un roman sur la musique à mettre entre les mains de tous ceux qui aiment vivre au son de leurs airs favoris parce qu'on ne sait jamais ce que demain nous réserve... Ce livre est un roman dont on ne ressort pas indemne.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune-lectures - dans Divers et Variés
commenter cet article

commentaires

DF 17/01/2014 22:02

Vous avez aussi rencontré l'auteur à la Fête du Livre de Saint-Etienne? Alors nous sommes deux - je viens régulièrement visiter cette fête, depuis la Suisse. Et "Les temps ébréchés" fait aussi
partie de mes trouvailles de l'édition 2013... J'en parle sur mon blog, ici:

http://fattorius.over-blog.com/2014/01/fin-de-vie-en-temps-%C3%A9br%C3%A9ch%C3%A9s.html

pampoune 18/01/2014 19:08



Je ne viens pas d'aussi loin que vous pour aller à la fête du livre de Saint-Etienne (j'y suis tous les jours de l'année ou presque). C'est finalement par hasard que j'ai décidé d'acheter ce
roman et je n'ai pas eu à le regretter. Je vais de ce pas voir votre avis.



Luna 02/12/2013 17:11

Tu me donnes envie d'en savoir plus sur ce livre !

pampoune 02/12/2013 19:59



C'est fait pour... Sans rire j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre et si tu as l'occasion, n'hésite pas.



Céline 30/11/2013 09:28

Ce que tu en dis est très tentant...

pampoune 30/11/2013 10:47



Ce livre, je l'ai vécu. Pour la première fois depuis longtemps, j'ai lu ce livre en tant qu'étudiante de lettres et non pas en tant que blogueuse (alors qu'à la base ce n'était pas du tout prévu
comme ça !). Si tu peux le lire, n'hésite pas ! Ce livre est une merveille !