Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 09:21

Depuis quatre ans, le mensuel Marie Claire organise un concours auprès de ses lectrices et lecteurs, lui permettant d'attribuer le Prix Marie Claire du futur écrivain. Cette année, pour la première fois, les auteurs de premiers romans étaient les seuls à participer. Sur un thème imposé, " Changer ", 300 manuscrits se sont disputé les faveurs d'un jury composé de journalistes, d'éditeurs et d'enseignants de l'écriture. C'est à l'unanimité que le prix 2006 a été décerné à Isabelle Kauffmann pour son roman aussi insolite que captivant. Ne regardez pas le voleur qui passe entraîne le lecteur sur les traces de l'énigmatique Lose, personnage inquiétant capable de voler des fragments de vie à ceux dont il croise le regard. Une quête haletante jusqu'au bout de l'étrange.

 

Diane est une jeune femme à la vie banale si ce n'est qu'elle vit à côté d'un voleur. Mais pas n'importe quel genre de voleur : un voleur d'instants, un voleur de petits moments dans la vie de gens qu'il croise. Diane va décider de se rapprocher de cet homme et de le comprendre, de comprendre ce qu'il fait. Mais ce que croyait maitriser Diane n'est peut-être pas si maitrisé que cela...

 

J'ai eu la chance de rencontrer Isabelle Kauffmann au Cultura de Givors (69) et mon regard a tout de suite été attiré par ce roman que je me suis finalement procuré.

 

J'avoue qu'au départ je ne m'attendais pas tellement à cela. Au vue du résumé et du titre, je m'attendais à quelque chose dans le genre du fantastique et j'ai été assez surprise de constater que cette dimmension, bien que présente, était plutôt occultée. Bien sûr, Lose vole les souvenirs ce qui est techniquement parlant impossible mais l'auteure ne part pas dans des trucs pas possible et j'ai trouvé cela assez appréciable.


Finalement, on se laisse embarquer très facilement dans l'histoire de Diane et l'auteure ne se laisse pas prendre par les facilités du romantisme ou du fantastique. Elle trouve en somme un juste milieu entre les deux genres et le résultat est épatant.

Il est tout simplement impossible de lâcher le livre avant de l'avoir fini et la fin, comme dans tout bon roman, nous surpend et nous laisse déçus de laisser ainsi l'héroïne. Mais non, je ne vous en dirai pas plus...

 

J'ai donc passé un excellant moment avec ce livre qui m'a tour à tour ému, fait sourire, fait pleurer. L'auteure parle d'amour mais pas trop, nous plonge dans un univers étrange mais pas trop. Les personnages m'ont parfois agacée mais malgré tout, ils ont toujours su me toucher.

 

Un grand bravo à l'auteure pour son roman. J'espère avoir l'occasion de lire ses autres livres qui m'avaient paru tout aussi passionnant lorsque je l'avais rencontrée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires