Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 18:44

 

En 1923, un notable disparaît. Pas de cadavre, pas de preuves, pas d'aveu. Pourtant, son ami est accusé de l'avoir assassiné. Il sera condamné au bagne à perpétuité. Cet homme, qui clamera toujours son innocence, s'appelle Guillaume Seznec. Denis Seznec est bébé lorsque son grand-père, gracié, revient en France après vingt-quatre ans de bagne. Il n'a pas deux ans lorsque son père, témoin dans l'affaire, est assassiné. Alors, pendant des années, il se lance à corps perdu dans sa quête du passé pour reconstituer le puzzle de la machination dont fut victime son grand-père. L'affaire Seznec, l'un des grands mystères de l'histoire criminelle, est le témoignage de la plus belle lutte pour la justice, la lutte opiniâtre d'une famille sur plusieurs générations pour obtenir la réhabilitation. Une extraordinaire contre-enquête qui se dévore comme le meilleur des romans policiers.

 

En 1923, Quemeneur disparait. Très vite, le coupable idéal est livré sur un plateau : Guillaume Seznec. Encore plus vite, il sera reconnu coupable d'un crime sans cadavre, d'usage de faux et j'en passe. Pourquoi chercher un autre coupable ? Seznec est parfait. Il purgera plus de 20 ans de bagne avant d'être gracié (mais non réabilité !) Deux générations plus tard, bien après la morts des principaux intéressés de 1923, la famille Seznec se bat encore et toujours pour prouver l'innocence d'un homme victime de la justice.

 

L'affaire Seznec reste et restera le symbole même de l'erreur judicière, juste après l'affaire Dreyfus qui défraya la chronique au XIXème. Si à l'époque tout a été fait pour que Seznec soit reconnu coupable, et que les jurés ont marché, il en est tout autre aujourd'hui. Chacun sait que Seznec est innocent. Mais la justice aveugle continue à nier l'évidence car il est plus simple de laisser un homme innocent être sali plutôt que d'admettre que la justice peut se planter.

 

Je connaissais l'Affaire grâce au groupe trad Airs de rien. Quand j'ai vu qu'il existait ce livre, je n'ai pas hésité longtemps.

Dans un style tout à fait remarquable, Denis Seznec nous parle de son grand-père qu'il aimait. Avec des détails simples, il nous montre là un grand-père aimant, comme nous les connaissons. Puis, au fil des pages, il nous fait découvrir ou redécouvrir l'Affaire. A travers les on-dit, les manipulations de témoins, les fausses preuves et la justice aveugle, Denis Seznec nous entraine dans les rouages d'un mécanisme qui entraina un homme innocent au bagne.

 

Malgré parfois des détails techniques judicières qui laissent sur notre faim, c'est avec effroie que l'on apprend toute une machination pour détruire un homme.

 

Vous l'aurez compris, je conseille vivement ce livre où, avec beaucoup de pudeur, l'auteur nous rappelle tous les faits d'une affaire judicière qui, à ce jour, n'a encore pas vu sa fin.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

guim 02/06/2012 12:28

Comme roman je ne dis pas et encore, tant ce livre est pompé sur les précédents, en ne gardant évidemment que les extraits favorables, mais comme contre-enquête exemplaire c'est une véritable
catastrophe, bourré d'erreurs, au bas mot, une par page dont certaines gratinées comme par exemple l'arrivée du grand père à la prison de Morlaix le 18 juillet alors que le journal cité (et les
autres) du 17 écrit bien, contrairement à ce qui est écrit dans ce torchon, la bonne date, le 16... Ouf!
Ne découvrez surtout pas l'affaire à travers cette lecture, si vous la connaissez un tant soit peu ne lisez pas non plus, malgré une lecture indulgente, vous risqueriez d'être convaincu de la
culpabilité, un comble alors qu'elle est loin d'être évidente......
Le livre à lire est celui de Bernez Rouz.
Un site sérieux aussi: http://seznek.monespace.be/wordpress/
Sur gallica tous les journaux d'époque, une quinzaine..., bonne lecture......

pampoune 03/06/2012 09:55



Très bien, merci. Je prends note de ces références. Ce livre est le premier que je lis sur cette affaire et donc, je suis loin d'être compétante mais je pense que pour le moins, ce texte est un
bon témoignage, une vue de l'intérieur, si je puis dire. Si, comme vous le dites, ce texte est un torchon, il a au moins le mérite de montrer que dans cette affaire, ce n'est pas
seulement un homme qui a été détruit mais toute une famille.