Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 10:22

 

"Tôt ou tard il allait revenir. Je connaissais les pronostics de mon cancer. Je pouvais retarder l'échéance, gagner des années, presque l'oublier, mais cette fois c'était 'The Big One', comme disent les Californiens qui redoutent un tremblement de terre dévastateur. Cette rechute m'a amené à me poser les questions les plus graves, peut-être les plus importantes, de ma vie : si je suis rattrapé par la maladie alors que je pense, mange, bouge, respire et vit anticancer, alors que reste-t-il d'Anticancer ? C'est pour répondre à cette question que j'écris aujourd'hui. Ce livre est aussi l'occasion, pour moi, de dire au revoir à tous ceux qui ont apprécié mes livres précédents ou qui sont venus m'écouter. Quoi qu'il arrive, j'ai le ferme espoir que cet au revoir ne sera pas le dernier. On peut se dire au revoir plusieurs fois."

 

Nous rêvons tous d'une vie bien réglée : travail, famille, loisirs. Mais de temps à autres, et plus souvent qu'on ne le croit, la vie nous joue un tour de cochon et là, surviennent la peine, la douleur, la maladie. Mais est-ce une raison pour se morfondre ? L'auteur ne le croit pas et à travers son récit, il nous rappelle que, malgré la souffrance et la peur de mourir, il y a encore des bonheurs, des joies simples et des sourires possibles.

 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de récit de vie et j'ai été touchée par celui-ci qui, derrière le sujet grave, est plein d'espoir, d'amour et de bonne humeur. L'auteur ne s'épanche par sur les affres de la maladie mais au contraire, rappelle ce qu'il aime dans la vie.

Quelle ironie pour un médecin que d'être affecté du cancer ! Mais dans ce récit, pas d'épanchements sur le monde médical dont on ne comprend pas grand chose. Au contraire, c'est dans une langue simple que cet homme nous rappelle que l'espoir est possible et que, même lorsque l'espoir s'amenuise, il est encore possible de profiter des bonheurs simples.

 

Au départ, j'ai choisi ce livre dans la montagne de livres que je dois lire parce qu'il n'est pas très épais et qu'il serait très vite lu. Vite lu, oui, c'est un fait. Mais certaines lectures rapides laissent plus de marques que de longues lectures laborieuses. Un récit à découvrir pour ne pas oublier que le plaisir de vivre est la plus grande force contre les épreuves.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires