Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 10:00

En 1994, un centre de recherche et un village entier disparaissent mystérieusement dans une petite vallée du sud de la France, sans laisser de traces… Vingt ans plus tard, le lieutenant Vincent Marty est envoyé sur les lieux dans le plus grand secret. Objectif : récupérer les travaux de ce laboratoire perdu… des travaux portant sur la miniaturisation. Plus facile à dire qu’à faire, quand on vous réduit à la taille d’une fourmi et que vous disposez de seize heures pour vous frayer un chemin dans la plus impitoyable des jungles, hantée par des créatures cauchemardesques plus terrifi antes, voraces, rapides et meurtrières les unes que les autres… les insectes. Là, au milieu d’un peuple d’humains microscopiques, Vincent découvrira un univers plus incroyable encore qu’un monde de fantasy. Une société violente, impitoyable, calquée sur le modèle du règne animal et des êtres déracinés qui trouveront avec lui le chemin de leur humanité. 

 

Il existe un monde au ras du sol dont on ignore l'existance, c'est le monde des Sinks. Un monde à hauteur d'insecte où il faut chaque jour se battre pour survivre. C'est dans ce monde que va être envoyé Vincent pour poursuivre les travaux débutés vingt ans plus tôt, des travaux qui doivent rester secrets...

 

Je remercie tout d'abord Livraddict et les éditions Scrinéo grâce à qui j'ai pu découvrir ce roman, en avant-première qui plus est.

 

Le début du roman confronte le lecteur à une dualité : d'un côté Vincent qui se prépare à rejoindre un monde bien loin du notre pour pousuivre une enquête scientifique débutée vingt ans plus tôt, de l'autre côté Lo-Hiss qui vit à hauteur d'insecte dans ce monde qui, on le saura plus tard, est le monde des Sinks.

Rien ne semble pouvoir unir ces deux mondes et pourtant c'est bien dans le monde des Sinks que Vincent doit se rendre où Vincent se rendra.

 

En commençant ce roman, je m'attendais un peu à une histoire dans la veine de Chérie j'ai rétréci les gosses qui est un film que j'ai vu un certain nombre de fois dans mon enfance. D'un côté j'avais bien envie de retrouver ce genre d'univers et en même temps, j'avais un peu peur de l'effet "redite".

Si tout commence comme le film : un monde à hauteur d'insecte suite à un miniaturisation du chercheur, l'auteur se détâche très vite de l'ambiance du film pour nous proposer un univers nouveau où les insectes ne sont plus des alliés mais des ennemis redoutables contre lesquels il faut se battre chaque jour pour avoir l'espoir de survivre.

 

En même temps que Vincent, nous apprenons donc à découvrir cet univers étrange qui oscille entre rêve et cauchemar avant de commencer à frémir face aux batailles qui se préparent.

L'auteur nous invite alors dans ce monde où tout est si différent mais où l'amitié, la loyauté et l'amour ont leur place, une place qui pourra bien sauver des vies.

 

Il est vrai que ce roman me tentant drôlement ! Le résumé m'avait convaincue et j'avais hâte de découvrir cet univers imaginé par l'auteur. Et là, très étrange ! J'ai bien aimé le roman, ses personnages, son ambiance, les péripéties et tout ce qui tourne autour des fameux insectes. Pourtant, paradoxalement, je ne suis pas parvenue à entrer totalement dans l'histoire.

J'ai lu le roman très rapidement et je n'ai pas réussi à me plonger dans le texte et j'ai finalement lu ce roman en mode "je lis un roman". Je n'ai pas eu le sentiment de prendre part à l'histoire et ai gardé un oeil très extérieur à tout cela. Sensation très étrange car, je le répète, j'ai pourtant bien aimé cette histoire.

 

Et puis, le point fort de l'auteur c'est aussi d'avoir inventé un monde dans ses moindres détails en créant des noms d'insectes et en proposant à la fin de l'ouvrage dans annexes qui nous présentent, tel un documentaire, le monde des Sinks avec un glossaire des noms, une carte de ce monde ou encore un dossier sur les Sinks en généra. Un travail d'annexe fort agréable à découvrir.

 

En bref, je dirais donc qu'il s'agit là d'une lecture que j'ai bien aimé, une lecture agréable, mais dans laquelle je n'ai pas été happée comme je l'aurais souhaité. Je pense donc que je lirai le second tome lorsqu'il sortira mais plus par envie de connaître la fin de l'histoire que par engoûement total pour ce livre.

Les jeunes lecteurs pourront s'attacher cet univers "sous nos pieds" mêlé à des batailles, événements très appréciés dans les romans. Les plus grands devraient également apprécier ce roman qui change plutôt de l'ordinaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Céline 08/06/2014 09:43

Je note le titre, plus pour une amie qui est fan de ce style d'histoire que pour moi-même...

pampoune 08/06/2014 15:27



Je n'ai pas vraiment adhéré mais pour quelqu'un qui aime cet univers ce doit être une bonne lecture.



Sphinxou Hyde 06/06/2014 12:09

Comme toi je n'ai pas été très happée dans l'histoire!

pampoune 07/06/2014 13:25



Je suis heureuse de ne pas être la seule. Ceci dit, je lirai quand même la suite.



viou03 06/06/2014 10:31

J'aime beaucoup cet auteur . J'espère que je serai plus happée que toi argrr

pampoune 07/06/2014 13:24



Je ne connaissais pas cet auteur avant ce roman et il faudra peut-être que je me plonge dans ses autres livres...