Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 13:33

Un jour, sans prévenir, John Fisher a tourné le dos à son passé, à son nom, à son père. Ce choix, il croyait être en mesure de l'assumer, jusqu'à ce qu'un coup de téléphone vienne faire dérailler son train de vie. C'est comme ça quand le destin appelle et t'exige de revenir... Et si la vie, au fond, n'était qu'un éternel retour vers l'essentiel ?

 

John Fisher, jeune homme ambitieux de 27 découvre un jour qu'il est atteint de leucémie. Sauvé grâce à un don de moelle, John aurait pu reprendre goût à la vie. Or, il a changé et son patron lui demande de prendre des vacances. L'occasion pour John de répondre à l'appel de sa famille qu'il n'a pas vu depuis des années.

 

Je remercie tout d'abord Richard Plourde qui m'a fait l'honneur de me contacter pour me proposer la lecture de son livre. La couverture et le résumé m'ont tout de suite fait penser à une belle histoire de famille et c'est avec plaisir que j'ai découvert ce roman.

 

Au début du roman, nous faisons donc connaissance avec John Fisher qui a réchappé d'une leucémie. Après cette épreuve, l'homme est devenu invivable (déjà qu'il n'était pas forcément très sympathique avant, cette fois c'est encore pire). Un jour, le patron de John décide de lui faire prendre un mois de vacances pour qu'il revienne comme il était avant.


Après avoir râler pour la forme, John décide donc de répondre à l'appel de sa famille qu'il n'a pas vu depuis des années. L'occasion pour lui de revoir son père avec qui il est fâché.

Dans un second, après ces retrouvailles, John décidera de partir à la recherche de son donneur en rêvant d'une belle jeune femme qui serait son âme soeur mais ce genre de quête est loin d'être aisé...

 

Dès les premières lignes j'ai détesté John : son mauvais caractère, son comportement, sa façon d'être... John est vraiment le genre d'homme que j'aimerais ne jamais rencontrer. Pourtant, au fil des pages, je me suis peu à peu attachée à lui et à son histoire en finissant, sinon en l'aimant, au moins en l'acceptant et en le comprenant.

Mais John est entouré de personnages hauts en couleurs qui, eux, m'ont beaucoup plu de par leur caractère un peu fou et de par l'amitié qu'ils portent à John.

 

Car si au début du livre je ne suis parvenue à aimer John, j'ai tout de suite accroché à son histoire, à ses épreuves et, plus vite encore, je me suis interrogée sur ce personnage. En effet, l'auteur a choisi le point de vue interne pour nous raconter cette histoire et pourtant nous ne savons de John que ce qu'il veut bien nous dire. Du coup, au fil du texte on se pose des questions et on avance dans cette histoire parfois un peu folle en découvrant à la fois un personnage qui est bien plus que ce qu'il parait et en avançant en même temps que lui dans sa quête pour connaître la personne qui lui a sauvé la vie.

 

L'auteur écrit bien et même si l'histoire est somme toute raltivement banale, ça marche. Il n'y a qu'une chose que je regrette un peu, c'est que j'ai deviné la fin presque dès le début. J'ai attendu une bonne grosse surprise qui malheureusement n'est pas venue. Dommage.

Sur son site, l'auteur a posté le commentaire d'un lecteur qui dit qu'il y a du Musso et du Lévy chez cet auteur. Je suis absolument d'accord. Nous retrouvons ici le même genre d'histoire et le même genre de structure. Il est d'ailleurs agréable de lire ce genre de roman sans voir "Musso" ou "Lévy" sur la couverture.

 

L'auteur m'a entrainé donc dans une belle petite histoire où, à ma grande surprise, j'ai fini par m'attacher à un personnage qui, à mon sens, relèverait plus de l'anti-héros.

Si vous avez l'occasion de découvrir ce livre, n'hésitez pas. Vous découvrirez un auteur québécois qui en vaut la peine. Pour les amateurs de Musso et Lévy, hésitez encore moins car vous retrouverez là même genre d'univers par une plume bien moins médiatisée.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Divers et Variés
commenter cet article

commentaires