Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 09:24

1979. Un camp de réfugiés à la frontière thaîlandaise. Pour Haing Ngor, rescapé de l'holocauste cambodgien, le cauchemar est terminé. Quatre années de tortures, de massacres sous le régime de Pol Pot éffacées par un espoir : le départ vers les Etats-Unis. Mais " un jour, se promit-il, je raconterai au monde entier ce qui s'est passé là-bas". Voici le récit terrifiant et bouleversant de ce jeune médecin de PhnonPenh,déporté, réduit à l'esclavage par les Khmers rouges, spectateur impuissant de la mort de tous ses proches : ses parents, sa femme, son enfant nouveau-né.

 

Années 1970 au Cambodge. Alors que l'Europe se relève de la dernière guerre, un nouveau génocide se prépare : celui des cambodgiens par les Khmers. Entre les peurs, les humiliations et les peines lourdes à porter, c'est sa vie au coeur d'un monde en proie à l'horreur que l'auteur nous offre là.

 

C'est sur le blog de ma copine Lysistrata Galaad que j'ai découvert ce livre (sa chronique ici) et c'est cette même copine qui m'a prêté son exemplaire pour que je puisse le lire.

 

Les premiers souvenirs de Haing remontent à ses trois ans, lors d'une époque où son monde apparaissait comme paradisiaque et salvateur. Mais ce monde idyllique est sur le point de changer à jamais et l'horreur se prépare, une horreur qui n'épargnera pas la moindre famille.

 

Prisonnier d'un camp, Haing vivra la pires horreurs, les pires humiliations et devra endurer des peines et des épreuves qui le pourchasseront jusqu'à la fin. Le salut se verra peut-être en une fuite vers les Etats-Unis au moment au Pol Pot arrive au pouvoir pour détruire encore un peu plus des familles qui ont déjà tout perdu.

 

Voici un témoignage comme on en lit peu sur un sujet dont on ne parle jamais parce qu'il dérange. A une époque où l'Europe tente d'oublier le régime nazi, les mêmes événements se produisent au Cambodge. Tout le monde le sait mais personne n'en parle. Il ne faut pas. Cela remettrait en cause le monde parfait que l'on se plait à imaginer à cette époque.

 

Ce témoignage n'est cependant pas qu'une description des souffrances vécues par les prisonniers. Il est aussi un hymne à la vie où le larmoiement n'est pas de mise. Haing assume son vécu et ne se morfond pas. Il a souffert, certes, mais jamais il ne pleure sur son sort. 
En tant que lectrice, ceci dit, j'ai plusieurs fois fondu en larmes et dû arrêté ma lecture car elle devenu trop éprouvante.

 

La plume de l'auteur est superbe et nous transporte dans ce monde au bord de l'abîme. Haing parvient parfaitement à nous faire ressentir les épreuves qui furent les siennes et, par ailleurs, ce témoignage est un véritable morceau d'Histoire, une Histoire à ne pas oublier.

 

En parallèle de ce livre, il y a un film que je n'ai pas encore vu mais que je compte voir bientôt. Il s'agit de La déchirure avec l'auteur de ce livre dans le rôle principal.
Par ailleurs, je tiens également à pousser un gros "coup de gueule" puisque ce livre n'est plus réédité et qu'on ne peut le trouver désormais que d'occasion. Ce genre de livre indisponible dans le commerce, c'est juste pas possible et j'espère qu'un éditeur remédiera un jour à cette lourde erreur. 

 

Voici donc un témoignage qui m'a bouleversée et qui n'est pas sans remettre en cause nos "petits" problèmes du quotidien.

Ce témoignage est un livre à lire absolument mais les âmes sensibles devront sans doute s'abstenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires