Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 09:33

Risque de spoiler des tomes précédants.

Un redoutable compte a rebours a ete lancé... Les chiffres qui s’egrainent, vont contraindre nos heros à se lancer dans une course effrenee. Russie, Chine, Vietnam, Japon, Australie, Etats-Unis, Angleterre, France et Egypte, deviendront alors le theatre d’une Gigantesque machination. Toutes les forces de la planete seront mobilisees, mais les moyens déployes par Irïauq sont helas colossaux... Ce sixieme épisode emmenera le lecteur vers une fin des plus inattendues.

 

Peter et ses amis reviennent sur Terre mais pour découvrir une bien mauvaise surprise. Les Arxxs ont décidé de détruire la Terre. Pour empêcher cela, une seule solution : que tous les pays du monde unissent leurs forces pour sauver notre planète. Mais un compte à rebours est lancé et la Terre semble perdue. Pendant cela, le sauveur des mondes part pour un périlleux tour du monde avec ses amies dans l'espoir d'arrêter le processus de destruction.

 

Voici le 6ème et avant-dernier tome de la série Peter Poth. Cette fois, c'est sur Terre que le jeune héros, sa marraine et leurs amis vont devoir agir. Car cette fois, c'est la planète bleue qui est en danger.

Avant d'entreprendre cette aventure, je savais déjà où se situerait l'action et quel serait le noeud de l'intrigue. Pourtant, l'auteur est parvenu à me surprendre à chaque instant.

 

Car dès le début du roman, c'est sur un rythme terrible que le lecteur est entrainé. Suivant les héros de l'aventure, le lecteur se retrouve lui aussi pris au piège du compte à rebours. Au fil des pages, j'ai frémi et parfois, mon coeur s'est emballé comme si j'étais moi-même au sein de la course contre le temps.

 

Chaque fin de chapitre est une torture et la fin du roman est tout simplement horrible pour le pauvre lecteur qui se voit obligé d'attendre la suite. (d'autant que la suite je ne l'aurai pas tout de suite !). Pfff... C'est pô gentil de nous faire ça Monsieur l'auteur !

 

Et puis, ce tome ce déroulant sur Terre est aussi une véritable leçon d'Histoire et plus particulièrement lorsque le petit groupe se trouve en Egypte. On sent que l'auteur a bossé son sujet.

D'ailleurs, j'avais rencontré l'auteur à la fête du livre de Saint-Etienne qui m'avait expliqué que dans le cadre du compte à rebours, il avait tenu compte des décalages horaires d'un pays à l'autre. Un boulot énorme !

 

Pour ce qui est du style de l'auteur. Je dirais que soit on aime, soit on n'aime pas. Les descritpions sont nombreuses (ça, ça me plait) et les sentiments, les intonnations et les pensées des personnages sont plus ou moins toutes retranscrites. Du coup, je pense que certains pourraient ne pas trop apprécié.

Pour ma part, lorsque je me plonge dans un livre de Jay Alis, je suis tellement plongée dans le rythme de l'aventure que je ne me préoccupe plus du tout de l'écriture. Je me lance porter dans l'histoire. Point.

 

Ah si, une petite critique tout de même : les livres sont affreusement lourds et durs. Pour tenir le livre ouvert, mieux vaut ne pas avoir de douleurs aux mains et aux doigts.

 

Il est bien sûr hors de question de vous plonger dans ce tome directement mais je ne peux que conseiller de se plonger dans l'aventure Peter Poth. Une aventure originale, pleine de rebondissements et avec des personnages tous plus attachants les uns que les autres.

Partager cet article
Repost0
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 10:03

Spoiler des tomes précédants !

La vie sentimentale de Zoey est un véritable casse-tête: elle n'a plus un mais trois petits amis! Et ses ennuis ne s'arrêtent pas là. Pendant que des assassins -humains- sèment la mort dans la Maison de la Nuit, Lucie, sa meilleure amie, rate sa transformation en vampire. Elle ressuscite sous la forme d'une morte vivante et erre désormais dans les rues à la recherche de sang frais... Zoey doit impérativement trouver un moyen de la sauver. Mais elle ne sait comment s'y prendre. Et demander conseil à ses amis les plus proches risquerait de les mettre en danger. Son seul appui? Aphrodite, son ennemie jurée...

Aujourd'hui, Zoey fête son anniversaire. Elle a l'habitude des anniversaires décevants mais cette année est pire que toutes : Lucie, sa meilleure amie s'est transoformée en morte vivante et ne fera pas partie de la fête, Zoey va devoir faire un choix parmis ses trois petits amis, Neferet qu'elle considérait comme une mère est sa nouvelle ennemie. Et comme si cela ne suffisait pas, Zoey ne pourra compter que sur Aphrodite, celle qu'elle déteste le plus et qui la déteste en retour, pour l'aider...

Et oui, me voilà désormais complètement sous le charme de cette série. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi accro à une saga et ça fait du bien.

Dans ce tome, j'ai été frappée par la violance qui en ressort. Lucie, devenue morte-vivante, boit du sang sans pouvoir se retenir ; des crimes terribles sont commis ; les conversations elles-mêmes sont pleines de violance.
J'avoue que parfois j'ai presque été choquée par certaines situations mais c'est aussi cela qui rend la lecture addictive.

Une fois que l'on commence un tome, il est presque impossible de le lâcher avant d'arriver à la fin car le rythme est soutenu et les auteurs savent nous entrainer dans les situations les plus incroyables.
Tout est impossible et pourtant, ça marche ! On se met à croire aux vampires et on s'angoisse face aux meurtres qui ont lieu et dont le résultat est si bien rendu.

Ici, j'ai fortement été touchée par le personnage d'Aphrodite que nous apprenons encore à connaître un peu plus. Il faut dire, en essayant de ne pas spoiler le tome, que c'est autour d'elle que tourne ce troisième épisode de la série et ainsi, nous commençons à l'apprécier et à nous attacher à elle.

Le tome s'arrête sur un goût d'inachevé et je sais qu'il me sera difficile d'attendre la suite. Les auteurs savent s'arrêter là où il faut pour agacer les lecteurs et cela s'ajoute à leur écriture très prenante.

Alors, si vous n'avez toujours pas commencé la série, je vous conseille une nouvelle fois de vous y plonger sans plus attendre !
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 08:27

Des triplées, jeunes héritières d'un château sur les hauteurs de Sarlat dans le Périgord, s'initient par hasard à la magie léguée par leurs ancêtres, et suite à un appel au secours, découvrent un monde parallèle où tout n'est que surnaturel et sorcellerie. Les habitants de cette contrée ne sont autres que les descendants des templiers qui s'y étaient cachés afin d'échapper à la guerre de Cent Ans. Mais ils ne s'attendaient pas à vivre aujourd'hui dans la terreur, ni devenir esclaves d'une sorcière tyrannique. Elles seront donc amenées à la combattre, bien malgré elles, et d'y libérer des fées, grâce à l'aide précieuse d'un Elfe qui repose tous ses espoirs sur elles trois. Elles vivront un périple difficile et semé d'embûches. Parviendront-elles au bout de leur mission, celle de sauvegarder le bien-être de l'humanité ?

 

Gina, Maria et Julia sont trois soeur triplées venant d'hériter d'un château ayant appartenu à leur grand-père qu'elles n'ont jamais connu. A peine arrivées, elles découvrent un secret familial pour le moins surprenant : leur château mène vers un autre monde auquel elles auront accès par potions magiques. Mais une autre surprise les attend : en tant qu'héritières de Castella, les trois filles vont devoir apprendre à se servir très vite de leurs nouveaux dons car une bataille se prépare...

 

C'est sur FB que j'ai découvert la page de l'auteur et je me suis immédiatement intéressée à ce livre dont le résumé et la couverture m'ont tant plus. J'ai donc décidé de tenter cette découverte.

Au passage : quand vous voulez commander chez Publibok, assurez-vous que la maison d'édition soit référencée chez votre libraire. Cela vous évitera d'attendre des plombes pour avoir votre livre !

 

Bref, je dois tout d'abord dire que le style de l'auteure m'a troublée et m'a fait un drôle d'effet. Je ne saurais pas vraiment dire pourquoi. Et les dialogues ne m'ont pas toujours transportée. L'écriture est sympathique mais il y a eu un petit truc qui a fait que pour moi, ça n'a pas vraiment marché à plusieurs reprises. Par ailleurs, la ponctuation (des virgules étrangement placées par exemple) m'a parfois gênée.

Sans cela, ce roman aurait vraiment pu être pour moi un coup de coeur.

Mais tout ceci n'engage que moi et je suis certaine que d'autres lecteurs ne penseraient pas du tout la même chose. Bien au contraire.

 

Ceci étant dit, je vais passer aux points positifs de ce roman qui m'a permis de passer un très bon moment de lecture.

L'histoire tout d'abord est très prenante. On se laisse très vite embarquer dans l'histoire de ces soeurs triplées et on découvre un nouvel univers avec elle tout en se demandant à chaque page comment elles vont s'en tirer ou ce qui va leur arriver par la suite.


On s'attache très rapidement aux héroïnes et on aime détester les sorcières du roman même si les méchantes font parfois un peu pitié en ce qu'elles sont finalement plus humaines que la moyenne des méchants. Et puis, les autres personnages nous entrainent juste dans un monde... magique !

 

J'ai avalé ce roman en un rien de temps car le tout est très prenant et notre imagination est mise au labeur avec des descriptions qui nous entrainent encore un peu plus dans un monde fantastique et merveilleux.

Et puis, souvent, on se rappelle que les triplées ne sont pas initiées depuis longtemps. Elles font des erreurs, elles se posent des questions. Tout ne coule pas de source et ça, c'est un bon point car les triplées restent ainsi à la portée du lecteur qui ne les sent pas s'éloigner de lui à chaque page.

 

 

Du coup, je dirais que ce roman est à découvrir. Les jeunes lecteurs devraient trouver là une lecture très agréable et les autres auront la chance de découvrir une sympathique petit histoire.

Une suite se prépare. Je n'hésiterai pas à la lire.

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 08:02

Nawel vit à Jurilan, le royaume des douze cités. Aspirante comme ses amis Philla et Ergaïl, elle va choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu’elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages. Mais Nawel s’interroge sur sa place dans cette caste et sur la voie qu’elle doit suivre…

 

Nawel vit avec ses parents dans le royaume des 12 cités et son avenir semble tout tracé. Elle sera Robe Mage. Mais Nawel a un caractère bien trempé et elle compte bien s'affirmer au-delà de ce chemin pré-defini. Un regrettable incident va alors tout faire basculer dans la vie de la jeune fille...

 

Depuis le temps que j'entendais parler de cet auteur, il était grand-temps pour moi de le découvrir et ce titre m'a attiré. Pourquoi ? Je ne saurais le dire. Mais du coup, c'est lui que j'ai emprunté à la bibliothèque.

 

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec ce roman et je dois dire que je n'ai pas du tout été déçue par ma découverte. Les conseils que j'avais pu recevoir étaient bons : l'univers de Pierre Bottero est addictif et très prenant avec des histoires et des personnages sortant de l'ordinaire.

 

Au début, j'ai eu un peu de mal à entrer dans cet étrange univers qui, de prime abord, n'est pas ce que je préfère. Mais très vite, je me suis rendue compte que je ne pouvais m'empêcher de tourner les pages. Le pari était gagné.

J'ai eu du mal aussi à m'attacher à Nawel qui, au début, fait un peu penser à une gamine pourrie à qui tout est dû. Elle m'a même plutôt agacée par moments. Mais au fil des pages, je me suis attachée à elle et je me suis passionnée par son histoire.

 

Le style de l'auteur est incroyablement prenant et fort. Pierre Bottero sait trouver les mots justes au moment où le lecteur en a besoin et les phrases sont fluides ce qui exclu tout ennui. Par ailleurs, les chapitres sont relativement courts et du coup, on se dit "un autre" et puis "encore un autre".

L'univers complètement imaginaire inventé par l'auteur est fort bien décrit et on y croit. Tout parait impossible et pourtant tout fonctionne comme si on y était.

 

Deux mots sur la fin, sans faire de spoiler, car cela se doit.

Il n'y a pas de véritable fin dans ce roman car il y a fort à parier que l'auteur souhaitait écrire une suite. Malheureusement, Pierre Bottero nous a quitté trop tôt en 2009. Les âmes croisées est son ultime roman.

 

Je vous conseille cette lecture si vous aimez les univers imaginaires, les plumes prenantes et les belles histoires. Mais, même si vous n'aimez pas tout ça, n'hésitez pas à essayer cette lecture pour qu'un auteur parti trop tôt ne sombre pas dans l'oubli.

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 09:55

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing. Une terrible épidémie ravage la population. Depuis l'Espace. un peuple sans pitié attend son heure... Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...

 

Cinder est une jeune fille, mécanicienne, qui a la particularité d'être presque à motié robot. Elle vit avec ses deux soeurs et sa belle-mère qui la déteste tant qu'elle peut. Un jour, arrive dans sa modeste boutique le prince Kai tendis qu'une violante épidémie menace toute la population. Lorsque Cinder est envoyée par sa belle-mère pour servir de cobaye à la recherche, elle ne se doute pas que cela va changer son avenir mais aussi ce qu'elle croyait savoir d'elle-même...

 

Je remercie tout d'abord Pocket Jeunesse et Plume Libre grâce à qui j'ai pu découvrir cet incroyable bouquin.

Dès que j'en ai su trois mots, j'ai eu envie de découvrir ce livre. Un mélange de science-fiction et de conte, ça me bottait vraiment mais je n'aurais cru que ce livre me plaise à ce point !

 

A préciser que j'ai aussi lu ce livre dans le cadre de la Lecture Commune de Livraddict.

 

Dès le début, je me suis laissée emportée par l'histoire de Cinder qui n'est pas sans nous rappeler le conte, fort connu, Cendrillon (Cinderella en anglais !). Pourtant, ce parallèle, bien qu'existant et évidant, n'est pas omniprésent dans le livre et c'est cela qui fait sa force. L'auteure sait bien nous rappeler le texte d'origine mais la façon dont elle "l'arrange" est tout à fait remarquable.

Parce que, il faut bien le reconnaitre, une Cendrillon à moitié robot, ça surprend un peu au début ! Mais on dépasse vite cette surprise pour découvrir cette nouvelle héroïne...

 

Les personnages sont touchants ou détestables mais quoi qu'il en soit, on n'avance pas dans le livre sans éprouver mille émotions à chaque page. Et puis, une fois le livre ouvert, il est tout simplement impossible de le lâcher avant la dernière page.

Je ne peux malheureusement pas vous dire grand-chose sur l'intrigue car chaque page ressemble à un spoiler. Chaque page est une surprise, un flot d'émotions et un grand moment.

 

La fin du roman, bien qu'un peu prévisible, est également très forte et incroyable en ce qu'elle est son apogée. Pas de doute. La fin du roman annonce une suite, annonce que ce n'est là que les début des aventures de Cinder.

Du coup, je vous conseille vivement ce roman absolument incroyable mais, si vous n'aimez pas attendre la suite, attendez pour le lire que le tome 2 soit publié. Pour ma part, la suite va être très dure à attendre...

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 08:48

On les appelle parfois les « habitants de la Nuit ». Ils errent dans ces heures incertaines où l’humain n’est plus très sûr de ce qu’il voit. À la lisière de notre monde et de nos perceptions, leurs pas claquent sur le bitume en écho aux légendes urbaines et aux puissances oubliées. À travers onze nouvelles, Vanessa Terral nous emmène sur la piste nocturne de ces créatures funestes et fascinantes. Puissiez-vous approcher vampires, fantômes et gardien des morts sans que votre âme ne soit assombrie par leurs tourments…

 

Ils sont là pour faire peur aux enfants, pour faire vivre les légendes ou encore pour nous emmener dans un univers fantastique loin de notre quotidien. Ils sont fantômes, vampires ou dieux de l'Antiquité. Ils font partie de notre histoire et de l'histoire du monde mais nous les connaissons si peu... A travers 11 nouvelles, ces personnages nous reviennent avec force...

 

C'est grâce au site Adopte un auteur que j'ai eu la chance de découvrir Vanessa Terral qui proposait la lecture de son recueil. Il s'agit de ma première "adotpée" via ce site et je suis très heureuse aujourd'hui de vous parler de son livre qui m'a beaucoup plu.

 

Je sais. Les vampires, les fantômes et les autres, on connait. C'est du vu et revu et pour innover encore il faut avoir une bonne dose d'imagination. Et c'est ce qu'a l'auteure !

A travers ses 11 nouvelles, celle-ci nous entraine dans des histoires inédites pleines d'action et d'émotions ou on rencontre vampires et autres créatures fantastiques, toutes ancrée dans notre monde actuel.

 

Chaque nouvelle est unique et nous entraine dans un univers bien précis. Qu'il s'agisse d'une jeune fille dans un asile décidant de se vanger, d'une autre sur la plage qui va faire une drôle de rencontre ou encore d'un vampire centenaire participant à une bataille mémorable, les personnages de ces nouvelles nous touchent et chaque nouvelle est finalement trop courte car les fins nous obligent à quitter ces personnages auxquels on s'attache si vite.

 

Le style de l'auteur est très prenant également. Elle nous entraine sans aucune difficulté dans son univers et tout ce qu'elle nous raconte, on y croit ! On croit aux personnages, on croit aux situations et, sans que l'on s'en aperçoive, on arrive à la fin du recueil avec l'envie d'avoir encore quelques nouvelles à se mettre sous la dent.

 

Par ailleurs, le recueil est agrémenté de superbes illustrations (dont vous avez un exemple en converture) ce qui nous entraine plus encore dans l'univers de ces nouvelles.

 

Vous l'aurez compris, je suis tombée sous le charme de ces nouvelles et, étant certaine que je suis passée à côté de plein de choses, je n'hésiterai pas à relire à l'occasion une nouvelle ou une autre.

Pour passer un très bon moment de lecture, je vous conseille vivement ce petit livre prenant et très bien écrit.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 08:39

couverture éditions du préau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Rose et Andy Jersey passaient des vacances chez leur grand-mère, dans son manoir que l’on disait un peu hanté… Les enfants connaissaient chaque recoin de la vieille bâtisse. Seule une pièce avait jusque - là  échappé  à leur curiosité : il était temps de transgresser les interdits !Ce dimanche 28 octobre, Rose attaqua la montée d’un long escalier en bois, tout droit, tout simple, avec en haut cette lourde porte qui n’attendait qu’elle pour révéler ses secrets…Ce jour allait, à jamais, changer les vies normales des deux enfants. Rose se souviendra-t-elle de la mise en garde de Ma mig sur les miroirs de sorcières ? Sauront-ils retrouver leur chemin ?"

 

Rose et Andy sont en vacances chez leur grand-mère lorsque Rose, curieuse, décide d'aller percer les secrets du grenier de la femme, grenier dont l'accès est interdit. Elle va alors découvrir des miroirs qui l'entraineront elle et son frère dans des mondes étranges et inconnus. Pourtant, une fois la découverte faite, il faut rentrer. Ceci ne sera pas si facile...

 

Je tiens tout d'abord à remercier Plume Libre et les Editions du Préau pour cette très bonne découverte. J'ai tout de suite repéré ce livre tant par son résumé que par sa couverture et j'ai eu la chance de le gagner en concours plumiste.

Du coup, je n'ai pas mis très longtemps à me plonger dans cette histoire et, je dois le dire, j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre tant par le fond que par la forme.

 

L'histoire, tout d'abord, reprend l'imaginaire fantastique tout en étant très originale : en effet, ce n'est pas un monde mais plusieurs que les enfants vont découvrir. Que ce soit les fées, les trolls ou les géants, Andy et Rose vont apprendre à connaître des personnages hauts en couleurs. Rien de bien original me direz-vous mais en lisant le roman, vous vous apercevrez que l'auteur sait très bien s'approprier ces "banalités".

D'autre part, l'énigme du grand-père disparu sert de trame de fond ce qui rend encore un peu plus d'originalité, si besoin est, à l'ensemble.

 

Quant au style de l'auteure, je le dirais très prenant. Une fois que l'on commence le roman, il est presque impossible de le lâcher de par ses chapitres courts et intenses. A chaque fin de chapitre, on a envie de passer au suivant puis encore au suivant. L'auteure sait nous entrainer dans son univers et à la fin du livre, il est assez difficile d'en sortir.

De plus, un vocabulaire spécifique à chacun des mondes nous entraine plus encore dans ces lieux merveilleux.

 

La fin nous laisse présager une suite mais pourtant, et ce que j'ai apprécié, c'est que le livre se termine. On peut donc s'arrêter à la fin de ce livre-ci si on le souhaite. Je vous rassure, ce n'est pas mon cas. Bien au contraire.

 

Je dirais donc que ce roman fut un très bon moment de lecture. Certes, on pourrait instinctivement le placer en livres jeunesse-ado mais je pense que les adultes aimant ce genre d'univers devraient fortement apprécier.

Une nouvelle fois, je suis ravie d'avoir découvert une auteure peu connue qui mériterait de l'être plus.

 

Pour plus d'infos, rendez-vous sur le blog de l'auteure

Partager cet article
Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 09:57

" Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas. Poursuis ta vie, je ne m'en mêlerai plus. Ce sera comme si je n'avais jamais existé. " Rejetée par celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Fascinée par un vampire, comment pourrait-elle retrouver goût à la pâle existence humaine ? Pourtant il faut vivre. Mais Bella n'a de goût pour rien, sinon le danger : alors elle entend la voix d'Edward, et éprouve l'illusion de sa présence. Comme s'il ne l'avait pas abandonnée, comme s'il tenait encore à elle. Bella échappera-t-elle à cette obsession amoureuse qui la hante ? A quel prix ?

 

A l'occasion de ses 18 ans, et contre l'avis de celle-ci, Bella est invitée chez les Cullen pour fêter son anniversaire comme il se doit. Malheureusement, la fête tourne mal et finalement, l'aboutissement est le départ des Cullen et bien sûr d'Edward. Pendant des mois, Bella va trainer sa morosité jusqu'au moment où elle reprendra goût à la vie de façon assez inattendue...

 

Après ma lecture de Fascination j'ai voulu, malgré ma déception face à ce tome, lire la suite de la série pour voir si, une fois dans le feu de l'action, le roman s'arrangeait. Autant le dire, la réponse est non.

 

Tout comme pour le premier tome, je ne dirais pas que l'histoire est mauvaise. On retrouve avec plaisir Bella et on la suite dans sa morosité suite à la perte de celui qu'elle aime. On retrouve les personnage du 1er tome mais tous ont un peu changé dans la mesure où les pions sont posés et que l'on sait qui ils sont.

Ici, nous apprenons à connaître un peu plus ce que l'on pourrait nommer "l'autre camp" tendis qu'Edward est presque absent du roman et en quelques sortes, un nouveau roman s'offre à nous.

 

L'histoire est une belle histoire d'amour doublée ici d'une belle histoire d'amitié, il faut le reconnaitre. Mais le personnage de Bella qui se veut donner du romantisme à l'ensemble m'a, personnellement, un peu tapé sur les nerfs.

Bien qu'elle ait 18 ans, j'ai trouvé qu'elle se conduisait trop souvent comme une enfant capricieuse à qui tout est dû et qui, lorsqu'elle ne comprend pas, n'y met pas du sien pour comprendre.

 

Et puis, sans trop en dire, j'ai eu l'impression de retrouver exactement le même schéma que lors de Fascination avec finalement pas tant d'inventions que cela dans ce nouveau tome.

Bon, ceci dit, c'est une vraie suite que nous avons là et il est assez agréable de savoir la suite des aventures de Bella que l'on laisse à la fin du tome 1 avec quelques regrets, il faut bien l'avouer.

 

Quand au style de l'auteur, il est assez prenant, agréable à suivre et plutôt rythmé. Les caractères sont gros et le livre est relativement vite lu. Je comprends donc parfaitement qu'à l'époque où est sorti le livre, celui-ci ait eu beaucoup de succès chez les plus jeunes mais, finalement, je crois que j'ai trop attendu pour découvrir cette histoire. Ce n'est plus pour moi.

Je lirai malgré tout les deux tomes restant histoire d'avoir l'histoire complète et afin de dire "je l'ai lue" mais ce ne sera pas avec un enthousiasme fou. Navrée...

Partager cet article
Repost0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 09:33

Attention : spoiler du tome 1 !

 

Zoey a trouvé sa place dans la Maison de la Nuit. Désormais, pour exercer son autorité, elle peut compter sur le soutien sans faille de ses amis et de son petit copain Erik. Mais un jour surviennent des événements tragiques : des adolescents humains sont assassinés. Tout laisse à penser qu'il s'agit de l'oeuvre de vampires rebelles... Zoey a besoin de tous ses pouvoirs pour trouver les coupables car la mort frappe, impitoyable... Surtout, aura-t-elle le courage d'affronter la terrible trahison, à laque était loin de s'attendre ?

 

Zoey vit maintenant depuis un mois à la Maison de la nuit. Elle dirige les fils et filles de la nuit. Tout ça en profitant de la joie d'être avec ses nouveaux amis, son nouveau petit copain, la chatte Nala... Mais un complot se trame, des humains disparaissent et sont tués. Zoey n'aura pas le choix et devra de nouveau faire appel aux cinq éléments...

 

Après le tome 1 (Marquée) que j'avais dévoré, je n'ai pas pu résister à l'envie d'enchainer avec le tome 2. A ce rythme, j'arriverai très vite au tome 9 tout juste publié et je devrai attendre la suite looongtemps ! Mais je n'en suis pas encore là...

 

C'est très facilement que je me suis replongée dans les aventures de Zoey et de ses amis. Le début nous rappelle le contexte et les premières pages nous montre de nouveau la famille de Zoey qui n'a pas changée. Les auteurs nous offre donc une suite tout en nous replongeant dans l'histoire au cas où le lecteur aurait un peu oublié. Une bonne idée puisque normalement le lecteur doit attendre entre deux tomes...

 

Et puis, nous en apprenons un peu plus sur Aphrodire, la pimbêche devenue l'ennemie jurée de Zoey. Nous découvrons ses parents entre autres. Alors, tout comme Zoey, j'ai commencé à avoir pitié d'elle et je me suis finalement prise d'affection pour la jeune fille. J'avoue que j'ai hâte de savoir comment les rapport entre les deux jeunes filles vont évoluer d'ailleurs.

 

Ce nouveau tome nous plonge un peu dans une ambiance de polars avec des crimes et une énigme semblant impliquer tous les personnages du roman. Mais de ça, je ne vous dirai mot de plus. Tout ce que je peux vous dire que les auteurs mêlent habilement les deux genres.

 

Je sais que je dis cela souvent mais une fois le livre commencé il est tout simplement impossible de le lâcher avant d'avoir atteint la dernière page. Et je sens qu'il va m'être très difficile d'attendre trois semaines avant de tenir le tome 3 dans mes mains. Mais il faut bien que je fasse durer le plaisir alors je résisterai !

Partager cet article
Repost0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 09:14

 

Kovalch, un physicien de renommée mondiale, invente un hyper accélérateur de particules, permettant d’atteindre la frontière la plus ultime de l’univers physique…Une porte à travers laquelle Julius et sa fille Séréna, s’apprêtent à découvrir avec le Royaume des Sept Tours et son peuple pacifiste, Les Fabuleux… Quelles menaces font peser l’Homme et ses instincts de conquérant sur cet univers à l’équilibre fragile ? De l’Homme ou des Fabuleux, qui mènera l’autre à sa perte ?

 

Julius Kovalch est physicien chercheur et il rêve du prix nobel. Un jour, l'homme parvient à ouvrir une brèche entre notre monde et le monde des Fabuleux. Un monde imaginaire où tout est possible. Julius franchit ce monde de même que sa fille, à la découverte d'un nouveau monde. Mais une fois la porte ouverte, toutes les intentions ne sont pas bonnes et Julius risquera de regretter sa découverte... 

 

C'est suite à la rencontre avec l'auteur sur Livraddict que j'ai eu envie de me plonger dans ce roman. Je savais un peu à quoi m'attendre mais je ne m'attendais certainement pas à dévorer le livre aussi vite ! 

 

Ce qui est tout d'abord à noter, c'est que l'auteur maîtrise parfaitement le genre du fantastique en commançant son récit par une situation banale virant à l'extraordinaire et au fantastique, justement. Genre maîtrisé avec ce qui fait, à mon avis, l'originalité du roman : un retour régulier à la normalité et, si je puis dire, à la banalité de situations quotidiennes. Il est rare de voir ce retour et je l'ai trouvé très appréciable.

 

D'autre part, le style de l'auteur m'a beaucoup plu : mélanger les allusions littéraires et l'humour dans les dialogues dans un rythme effréné qui ne permet pas au lecteur de fermer le roman, il faut le faire et Arthur Ténor le fait !

Les personnages et la situation sont fabuleuses, c'est le cas de le dire, mais le style même de l'auteur entre dans le domaine du fabuleux et ça marche. Rien n'est possible mais on y croit parce que l'auteur sait nous entrainer avec lui dans ce monde.

 

Bon, le tout début pourra apparaitre comme un peu difficile d'accès par son côté scientifique. L'auteur utilise en effet le jargon de le physique et on peut s'y perdre mais il ne faut pas s'arrêter à ça et finalement, comprendre ou non les allusions scientifiques n'a que peu d'importance dans la délectation que l'on a lors de la lecture.

 

Le roman est donc complètement addictif, je l'ai avalé en deux jours à peine, et une fois qu'arrive la fin, on voudrait que cela continue. Il m'a été très difficile de quitter les personnages au moment de refermer le roman et maintenant, j'ai très envie de découvrir les autres romans de l'auteur.

 

Même si ce livre se situe au rayon jeunesse chez les éditeurs, je le conseille également aux adultes amatteurs de fantasy. Ils devraient passer une excellant moment. Ca a été mon cas !

Partager cet article
Repost0