Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 09:43

Les chevaliers de l'île de la Table ronde

Une légende raconte qu’il y a fort longtemps se livrait une bataille sans merci entre villages voisins. Les hommes se disputaient un bien précieux, une richesse apparemment inépuisable : l’Eau. Mais leur comportement cupide saccageant le fleuve, amena le Rhône à se gonfler d’une colère terrible. Il recouvrit tout ce que les hommes possédaient, leurs maisons et leurs biens. Prenant conscience de leur folie, les survivants se rassemblèrent pour un dernier repas sur l’île, celle qui restait seule au milieu des flots,  autour d'une table de pierre. Ils avaient enfin compris et regrettaient amèrement leur attitude. Le Rhône, sera-t-il sensible à leurs remords ?

 

Il y a longtemps, le fleuve était au coeur d'une bataille entre les hommes qui voulaient s'accaparer ses richesses et sa force. Un jour, le Rhône décida de punir les hommes et se gonfla ne laissant que 12 survivants sur une île pour leur laisser une chance...

 

Je remercie tout d'abord les éditions Balivernes qui m'ont fait l'immense joie de m'envoyer cet album dans le cadre mon travail sur le développement durable.

 

Voici une légende. Officielle ou non, peu importe. Cette légende raconte comment le Rhône, face aux guerres des hommes pour lui, décida de se gonfler et de ne laisser que 12 survivants pour les faire réfléchir et, peut-être, reconstruire l'humanité sur des bases de respect de l'eau et de la nature, sur la base de la paix aussi entre les peuples.

 

Si j'ai souhaité découvrir cet album, c'est avant tout parce que je suis tombée amoureuse de la couverture que je trouve absolument superbe. Le fait que cet album entre dans le cadre de mon travail sur le développement durable était en outre un élément non négligeable. C'est donc avec beaucoup de plaisir que je me suis lancée dans cette lecture et que dire sinon que ce fut là une découverte qui dépassa de beaucoup mes attentes pourtant hautes.

 

Du point de vue des illustrations, j'ai été comblée par ces dessins qui m'ont complètement charmée. Le graphisme est élégant, les couleurs un peu flash sont aspirantes et les dessins eux-mêmes nous permettent de plonger à corps perdu dans cette légende magnifique.

 

Cette légende est superbe en ce qu'elle nous parle de respect de l'eau mais également en ce qu'elle nous offre une belle histoire et une superbe morale sur le partage. En effet, alors que nous rencontrons au début de l'album 12 personnes qui continuent la guerre, nous vivons au fil des pages un rapprochement entre les survivants jusqu'à l'élaboration du dernier repas avant la mort.

 

Je dirais tout de même que cet album s'adresse à des enfants d'une certaine maturité dans la mesure où le livre évoque la mort, les innondations, le respect de l'eau, la colère d'un élément incontrôlable... Beaucoup d'éléments que les plus jeunes auraient du mal à saisir à mon avis. 

Quant au style de l'auteur, il est tout simplement magique et nous présente le texte ainsi qu'une véritable légende prenant et efficace pour une belle leçon.

 

En bref, j'ai tout simplement adoré cet album qui est vraiment un très bel objet à avoir dans une bibliothèque de livres jeunesse. Un coup de coeur.

Si vous recherchez un album à lire à vos enfants pour leur faire comprendre la richesse de l'eau et pour leur faire vivre une histoire dont le texte et les images valent vraiment le déplacement, n'hésitez pas.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 07:31

 

Mäko est un morse et chaque jour il  sculpte la glace pour indiquer à ses compagnons où se trouve la nourriture, les poissons. Mais un jour, la banquise craque et les poissons s'en vont. Que faire ?

 

C'est en travaillant sur un projet sur le développement durable que j'ai eu l'occasion de découvrir cet album à la bibliothèque.

 

Nous voici sur la banquise où Mäko guide ses amis pour leur fournir de quoi se nourrir. Mais la température du pôle se réchauffe et la glace fond tendis que les poissons sont partis. La banquise s'inquiète. Que va-t-il se passer maintenant ? Heureusement, Mäko trouvera peut-être une solution...

 

Pour ce qui est de la question du développement durable, nous pouvons nous interroger sur la réelle efficacité de cet album qui, bien qu'évoquant le réchauffement climatique, reste très évasif sur le sujet.Quant au thème qui m'intéressait, j'avouerai donc que j'ai été plutôt déçue par ce titre.

 

Cependant, j'ai malgré tout beaucoup apprécié cette découverte qui raconte la belle histoire d'un morse prenant en charge ses congénaires. La morale sur l'entre-aide en est belle.

Par ailleurs, je suis tombée sous le charme des dessins que j'ai trouvé absolument adorables et très agréables à regarder sans parler des tons bleutés qui ne pouvaient que me plaire.

 

Le format paysage de l'album est peut-être un peu problématique pour une lecture face à ses enfants mais reste très agréable et je pense que les enfants devraient apprécier ce livre.

De plus, le fait qu'il n'y ait pas beaucoup de texte pourra permettre aux jeunes lecteurs de découvrir eux-mêmes ce texte sans parler de la découverte des onomatopées qui peut être très intéressante.

 

En bref, une belle découverte malgré un rapport peut-être trop lointain au développement durable.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 10:50

Léonie nous entraine à la découverte du jardin secret de Papi et Nénette : un potager dans les nuages pour ces citadins et leurs voisins. Tout le monde y met la main à la pâte dans un esprit de partage et de convivialité. Une initiative à cultiver avec amour et à repiquer à l'infini... Les jardins partagés fleurissent en ville. Alors : prêts ? Tous au vert !

 

Léonie est chez Papi et Nénette pour les vacances. Soudain, Papi décide de se rendre au jardin : un jardin en pleine ville, sur les toits. Léonie veut voir. Elle va alors découvrir un univers enchanteur dont les habitants de l'immeuble prennent grand soin...

 

Je remercie tout d'abord les éditions Vert Pomme grâce à qui j'ai découvert cet album-BD hors du commun qui nous plonge dans le monde des jardins sur les toits et l'agriculture biologique.

 

Lorsque Léonie, en visite chez ses grands-parents, découvre le jardin que les habitants de l'immeuble, une grande aventure se prépare alors. Léonie va alors apprendre à connaître les secrets des jardins, de l'agriculture mais également de la culture biologique sans oublier l'amitié découlant de cette aventure collective...

 

Voici un livre à la couverture souple dont le genre est quelque part entre l'album et la bande-dessinée où l'auteur présente des thèmes très présents quant à la question du développement durable : l'agriculture biologique et la nature dans nos villes.


Le lecteur découvrira alors un unvers enchanteur sur les toits de la ville polluée et triste, un univers créé par les habitants qui, par ailleurs, découvriront l'entre-aide, l'amitié ou encore le bonheur de partager et de goûter à ses propres productions.

 

L'album est très agréable à consulter de par son format très agréable à manier et de par son côté bande-dessinée qui initie les enfants à cet art. Les dessins sont très agréables et le texte facile d'accès pour faire comprendre aux jeunes lecteurs les enjeux de ces jardins au plus près du ciel.

 

L'album se conclu sur deux double-pages. La première propose des jeux aux jeunes lecteurs pour les faire entrer au coeur de la problématique du livre. La seconde offre quelques informations complémentaires se rapprochant du genre du documentaire ce qui pourra être intéressant avec des enfants matures ou dans des classes.

 

En bref, j'ai passé un beau moment avec cet album haut en couleurs et en enseignements. Travaillant en ce moment sur le thème du développement durable en albums jeunesse, je n'ai pas fini de parler de ce petit livre et de le conseiller auteur de moi.

Pour un travail avec les enfants sur la question de l'agriculture et du développement durable, voici un album tout à fait idéal.

Partager cet article
Repost0
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 09:20

couv gouttine.jpg

 

Gouttine est une petite goutte d'eau qui se plaint d'avoir trop de travail.

 

Gouttine, la petite goutte d'eau, a trop de travail : arroser la fleur, nettoyer les gouttes qui ont fuit du robinet, dégeler cette autre goutte qui a pris froid... C'est trop de travail pour Gouttine ! Heureusement, la maman de Gouttine est là pour expliquer à sa fille que tout ce travail est important.

 

Merci à Christelle Briat qui m'a envoyé son livre. Travaillant en ce moment sur le thème de l'environnement, ces quelques pages ont été pour moi un bon moment dans le cadre de ce travail.

 

L'album nous présente donc Gouttine, une petite goutte qui trouve qu'elle a trop de travail. Mais sa maman saura lui expliquer qu'il faut accomplir ce travail pour préserver la nature, l'eau mais aussi pour créer de belles relations d'amitié.

 

J'ai beaucoup apprécié ce petit album qui, en seulement quelques pages, nous offre tout ce qu'il y a d'important : une jolie petite histoire, d'agréables dessins, une belle leçon et l'engagement vers de superbes discussions avec les enfants.

Pour moi qui travail en ce moment sur le thème du développement durable, je ne manquerai de parler de ce livre autour de moi pour ce qui est du sujet de la sauvegarde de l'eau. Mais par ailleurs, le thème est abordé de façon très ludique et ainsi l'enfant commencera à l'état de notre planête.

L'auteure propose par ailleurs sur son site quelques activités en lien avec l'album pour sensibiliser les enfants à la protection de l'eau. Pour en savoir plus, c'est par ici.

 

Etant donné que l'album ne fait que 5 pages, il m'est difficile de m'étendre plus sur cette lecture mais je dois dire que j'ai passé un très agréable moment.

Je conseille donc vivement cet album aux parents voulant aborder le sujet avec leurs enfants et aux enseignants voulant parler du sujet dans leurs classes.

Partager cet article
Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 21:50

Hippopo Tam-Tam
Tam-Tam l’hippopotame joue du tam-tam, mais jouer seul n'est pas très amusant. Quant à lui, Panda ne connaît personne, mais lui aussi joue d'un instrument. Ensemble, ils partiront à la rencontre de nouveaux amis et l'orchestre qu'ils formeront sera extraordinaire !

 

Tam-tam est un hippopotame et il aime faire de la musique. Seul, il s'entraine et travaille tous les jours mais secrètement, il aimerait trouver des amis qui partageraient sa passion. Un jour, un drôle d'animal l'écoute et commence à jouer avec lui. C'est là le début d'une grande aventure musicale à la recherche de nouveaux amis...

 

Je remercie tout d'abord les éditions Balivernes grâce à qui j'ai pu découvrir cet album étonnant où la musique est maîtresse.

 

Le début de l'album nous présente Tam-Tam, un hippopotame amoureux de musique mais qui joue toujours seul et s'ennuie un peu. Lorsque Thomas le Panda le rejoint, les deux animaux jouent ensemble avant de partir à la recherche de nouveaux amis pour former un grand orchestre.

 

J'ai beaucoup apprécié cet album où il est question d'apprendre aux enfants à aimer la musique mais aussi à aimer jouer avec des amis. Car la musique, c'est amusant. Mais jouer à plusieurs, c'est bien plus drôle !


Les jeunes enfants qui commencent à apprendre la musique seront alors ravis de découvrir dans cet album ce qu'ils commencent à connaître et comprendront les joies de l'orchestre. Pour ce qui est des enfants non musiciens, et bien il sera émouvant de leur expliquer la force de l'amitié qui permet de faire plein de choses ensemble, ce qui est bien mieux que de rester tout seul.

 

Cet album sera également très intéressant pour les enseignants voulant faire connaître la musique aux enfants dans la mesure où il sera possible de leur apprendre le noms des instruments et même de lier l'album à des CD pour faire écouter chaque instrument. Cet album pourra alors permettre des tas de bonnes idées pour les professeurs de musique ou les professeurs des écoles.

 

Tout comme pour Zébulon le zèbre, les dessins nous présentent les animaux comme de grosses peluches et les enfants devraient apprécier. L'histoire est courte et idéale à lire le soir.

A la fin, les auteurs proposent un petit jeu très sympathique qui devrait également amuser les enfants (comme les plus grands) et la fin de la journée pour les animaux rimera avec le sommeil des plus jeunes.

 

Voici donc encore un mignon petit album agréable à lire et à regarder pour comprendre l'amitié, travailler les notions musicales et calmer les plus petits avec de belles images avant qu'ils n'aillent dormir.

Un album somme toute idéal pour les enfants mais aussi pour les adultes travaillant avec les enfants.

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 08:12

Dans cet ouvrage, l'auteur présente des histoires dans lesquelles les animaux brillent par leur ruse. Des histoires sur un ton ludique, mais qui soulignent l'importance de valeurs telles que la tolérance, le respect de l'autre ou la solidarité. Ah, si seulement le Singe et l'Abeille avaient pu manger ensemble ! C'est l'écoute du CD qui plongera complètement l'auditeur dans cet univers de chaleur, d'humour, de musique et d'intonations multiples.

 

Cet album est un recueil de contes, des contes transmis par le père de l'auteur qui lui-même nous les transmet à son tour. Ces contes nous montre comment le singe et l'abeille ne purent manger ensemble, comment il y eu des hommes noirs et des hommes blancs, comment les poules en vinrent à gratter le sol... En tout, neuf contes qui nous apprenent la tolérance et bien d'autres valeurs...

 

Je remercie tout d'abord les éditions du Jardin des mots pour cette belle découverte qui m'a permis de passer un très bon moment de lecture et d'écoute.

 

Les contes, on connait. Perrault, les frères Grimm et Andersen sont des auteurs classiques dans le genre du conte et on ne se lasse pas de leurs récits qui nous font rêver. Mais parfois, cela fait du bien d'entendre ou de lire de nouveaux contes. Ici, j'ai eu les deux car l'éditeur a eu la bonne idée de produire un album haut en couleurs avec les contes en question mais contenant aussi un CD où l'auteur nous conte ses histoires. Nous nous laissons alors porter par la voix du monsieur qui nous emmène dans son univers.

 

Les contes, tout d'abord, nous entrainent dans un univers où les animaux nous content la tolérance et où l'origine du monde est revisité pour nous lecteurs occidentaux. Je ne vous parlerai pas de chacun des contes pour vous laisser la surprise mais sachez que chaque titre est un petit bijou qui nous enseigne une leçon pleine de richesses.

D'ailleurs, certains contes n'ont pas été sans me rappeler les fables de La Fontaine qui se servait souvent d'animaux pour transmettre ses morales.

 

Au fil des contes, des illustrations nous entrainent dans un univers riche et coloré dans lequel il fait bon se laisser porter. J'ai par ailleurs beaucoup apprécié la typographie de l'album qui permettra de donner le ton pour une lecture à voix haute et les répétitions qui pourront également permettre aux enfants de participer lors de ce genre de lectures.

 

De plus, l'album est agrémenté d'un CD sur lequel l'auteur conte ses histoires avec une conviction qui m'a transportée et avec un brin de musique que j'ai adoré. Plutôt que de lire simplement les contes, j'ai fait le choix d'écouter le CD en même temps que je lisais et j'ai eu le sentiment de redevenir petite fille, le sentiment de retrouver l'ambiance des lectures que l'on vous fait lorsque vous êtes enfant.

 

Vous l'aurez compris, j'ai passé un moment magique à découvrir ces contes d'Afrique en écoutant la voix de l'auteur me bercer. J'ai à la fois retrouver mon enfance et mes reflexions d'étudiante de lettres. Je me suis délectée de ces contes que je ne connaissais pas et lorsqu'il a été fini, mon seul regret a été que, justement, il soit déjà fini.

 

C'est donc sans hésiter que je conseille cet album-CD aux parents qui veulent offrir de belles histoires à leurs enfants mais aussi au corps enseignant, professeurs des écoles et autres professeurs de musique. Toutes ces personnes proches des enfants trouveront de quoi aller très loin avec les enfants grâce à cet album : travail musical, travail de moral, même travail de diction ou théâtral pour les plus grands... De quoi les occuper un bon moment (les adultes et les enfants).

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 09:22

Zébulon le Zèbre

 

Zébulon le Zèbre et ses amis ont peur la nuit. Tous se blottissent les uns contre les autres, certains se cachent sous leur couverture, mais Zébulon va trouver du courage et une idée merveilleuse pour que la nuit ne soit plus si sombre et qu’elle en devienne même très amusante !

 

Les animaux se blottissent tous les uns contre les autres. Il fait nuit et ils ne parviennent pas à dormir. Ils ont peur du noir. Zébulon le zèbre n'est pas rassuré non plus mais il va tenter de trouver une solution pour rassurer tout le monde et permettre à chacun de trouver le sommeil.

 

C'est à la bibliothèque que j'ai trouvé ce titre. Il était bien en vue et je n'ai pas su résister à la tentation de le découvrir. Il faut dire que lorsque j'ai vu qu'il s'agissait des éditions Balivernes j'ai été d'autant plus tentée.

 

L'album commence par une notion que les enfants connaissent fort bien : la peur du noir. C'est parce qu'ils ont peur du noir que les animaux ne peuvent dormir et le but de l'ouvrage va être de trouver une solution pour rassurer les animaux et, par la même occasion, pour rassurer les enfants avant qu'ils ne s'endorment.


J'ai trouvé l'histoire très mignonne et très agréable avec des personnages touchant et qui semblent être récurants à travers les tomes de la collection. Du coup, les enfants pourront retrouver leurs héros livre après livre et ça aussi, c'est une bonne idée.

 

Pour ce qui est du texte, je dis bravo. Simple, clair et précis, le texte reste très agréable à lire avec des rimes pour la musicalité. Ceci devrait beaucoup plaire aux enfants.

Quant à la fin de l'ouvrage, sans la spoiler car ce serait dommage, je dirais que l'idée est brillante et pourrait apparaître à l'image d'une légende. A la fin je me suis dis : "voilà quelque chose qui pourrait entrer au sein des plus grands mythes".

 

Et puis, les dessins sont très mignons. J'ai été un peu surprise au début par ces animaux qui ressemblent à de grosses peluches mais finalement on s'y fait très bien et Zébulon et les autres seront parfaits pour emmener l'enfant au pays du rêve.

Pourquoi ? Parce que déjà l'album est plein de rêve. Avec ce livre l'enfant voyagera et lorsque la dernière page sera tournée il y aura fort à parier que l'enfant n'aura plus peur.

 

Bref, voici une petite histoire idéale à lire aux enfants avant d'aller se coucher. Pour les calmer, les rassurer et les faire rêver, cet album promettra d'être un grand moment pour ces enfants et leurs parents.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 10:42

couvrvb_chatlala_10cm

 

Il était une fois un minet  fou de danse, le rythme dans la peau, toujours en cadence. Il se déplaçait par bonds élégants, on l'appelait Chat Lala ce ressort ambulant ! À ses leçons de danse, il préfèrait improviser plutôt que de suivre les pas imposés. Un jour est organisée une audition avec comme récompense une danse avec Lady Chabada. Au moment d'entrer sur scène, il est tétanisé par sa timidité. Heureusement, sa mamie est là pour le pousser un peu ...!

 

Chat Lala est un chat qui aime la danse et qui, pour faire plaisir à sa mamie, va prendre des cours mais même si l'on a le rythme, il n'est pas toujours facile de suivre les pas. Surtout lorsqu'un spectacle est annoncé et que le stress pointe le bout de son nez...

 

Je remercie les éditions Balivernes grâce à qui j'ai pu découvrir ce deuxième album de Petits Chats. Aimant la musique et la danse, j'avais très envie de voir comment les auteurs allaient adapter la chose à un album jeunesse. Et puis, après avoir découvert Chat Rabia, j'avais d'autant plus envie de découvrir cet album.

 

Chat Lala est donc un chat qui ne vit que pour la danse et la musique. Il sait de qui tenir ! Sa mamie Molette ayant été une grande danseuse, Chat Lala ne pouvait qu'aimer cet univers. Mais Chat Lala danse comme il le sent et sa mamie va alors décider de lui faire prendre des cours. A partir de là, les choses risquent de bien se compliquer pour le petit chat : suivre des pas et des chorégraphies, ce n'est pas si simple. D'autant plus lorsqu'il faut paraître sur scène pour une audition à la sortie de laquelle le meilleur dansera avec la gracieuse Lady Chabada...

 

Cela ne faisait pas très longtemps que j'avais lu un premier album de la série mais j'ai tout de même retrouvé avec beaucoup de plaisir l'univers des petits chats.

Cette fois, c'est dans un univers musical et de danse que les auteurs nous plongent. Et alors que le texte nous dévoile l'univers des cours de danse, les illustrations dégagent l'embarra du petit chat bien ennuyé à devoir suivre des pas quand lui aime sa liberté et vivre la danse comme il l'entend.

Et puis, un album comme celui-ci ne serait pas un bon album sans une sympathique petite intrigue : qui dansera avec Lady Chabada ?

 

Encore une fois, voici un album qui lie parfaitement texte (fort poétique) et illustrations (fort sympathiques). Les deux fonctionnent ensemble et l'histoire ne serait pas la même sans l'un ou sans l'autre. C'est en une parfaite harmonie que l'histoire mêle les deux et l'on ne peut être que charmé et amusé par cet album qui devrait plaire aux petits comme aux grands.

 

Car si cet album nous plonge dans l'univers musical il apprendra aussi à l'enfant à avoir confiance en lui et en ses capacités. Il apprendra à vivre ses passions au-delà des codes mais aussi que tout travail est récompensé un jour.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 15:13

Petit Loup voudrait s'évader, être un mouton. Il décide de se déguiser et de mâchouiller de l'herbe. Beurk... Vu du ciel, en tout cas, l'illusion est parfaite. Un aigle royal s'y trompe et l'emporte. Ça y est, Petit Loup vole... mais pas question de se laisser manger ! (résumé Amazon)

 

Petit Loup veut être un mouton. Mais les autres loups se moquent de lui. Alors, Petit Loup décide de se déguiser en mouton. Les moutons se méfient mais vu d'en haut, l'illusion est parfaite...

 

C'est ma bibliothécaire qui m'a conseillé cet ouvrage me disant que l'auteur est apprécié des enfants. J'ai feuilleté l'album et, le trouvant agréable, j'ai décidé de tenter.

 

Nous faisons donc connaissance avec Petit Loup qui veut devenir un mouton. Pour ce faire, tous les moyens sont bons : se déguiser, manger de l'herbe, se mêler aux moutons...

Mais l'aigle royal s'y fait prendre vu d'en haut ! Comment alors pour Petit Loup une merveilleuse aventure bien au-dessus de nos têtes...

 

L'histoire est somme toute assez banale : un animal qui veut changer de peau et devenir un autre animal, une tentative de métamorphose, des ennuis y étant liés...

Non, pas de grande originalité dans cet album. Mais ça marche ! Le texte est intelligent, les dessins très agréables (je suis complètement fan de la trombile de Petit Loup) et les pages sont colorées mais pas trop. Bref, l'auteur a rondement bien mené son affaire.

 

Avec cet album, l'enfant apprendra à découvrir le monde vu d'en haut mais il apprendra aussi a s'accepter tel qu'il est sans vouloir être un autre. C'est un thème récurrant dans les albums jeunesse, c'est vrai, mais c'est toujours efficace et ici, l'auteur s'approprie très bien le thème.

 

En bref, j'ai bien aimé cet album qui avec ses dessins m'a emmenée dans le monde de Petit Loup. Je ne saurais trop vous conseiller de faire découvrir ce livre à des enfants. Ce sera l'occasion de beaux échanges entre vous.

Pour info, l'auteur nous a quitté en 2012 alors qu'il n'avait pas 55 ans. Nous avons perdu un nom de la littérature jeunesse.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 09:26

Mais qui va là?

Livre à compter en forme de poème pour les enfants de 2 à 7 ans.L'auteur Eric Calatraba est enseignant spécialisé et romancier, l'illustratrice, Marie Delabos est artiste peintre et également auteur.

 

1, 2, 3, 4..... Qui va là ? Un lapin, deux otaries ou trois chevaux ? De 1 à 10, les enfants s'amusent et apprennent à compter avec de petits poèmes et des images pleine de couleurs.

 

Un grand merci tout d'abord à Eric Calatraba et Marie Delabos qui m'ont fait parvenir (et dédicacé en plus) ce petit livre. C'était la première fois que je découvrais un ouvrage de ce type et je suis ravie d'avoir fait cette découverte.

 

Bon, dans un album à compter, pas d'histoire. Ou plutôt, une mini-histoire par page. Un lapin qui va danser, des otaries au bord d'une piscine... Chaque page, chaque chiffre, raconte un petit moment qui aidera l'enfant à se souvenir du chiffre qu'il vient d'apprendre.

Chaque chiffre est un petit moment mêlant habilement les rimes, les onomatopées et les découvertes d'animaux, tout ça en n'oubliant pas le chiffre qui est de mise sur la page en question.

 

Pour vous parler tout d'abord des images, je dirais que je me suis beaucoup amusée face à chacune des images offertes par la dessinatrice de l'ouvrage. Par ailleurs, les dessins couleur pastel nous rapprochent de l'élaboration de l'ouvrage. C'est comme si la dessinatrice nous offrait les originaux de ses dessins.

Elle est même parvenue à me rendre sympathiques des serpents ! Pourtant, cet animal-là et moi, nous ne sommes pas très copains.

 

Le texte, par ailleurs, est très agréable également en ce que chaque chiffre est un mini-poème. Ce mini-poème est écrit selon la forme du chiffre et ça, j'ai adoré. Pour certains chiffres cela donne une lecture un peu acrobatique mais vraiment très sympa.

Et puis, comme je le disais, chaque chiffre raconte une petite histoire en rapport avec l'image en vis-à-vis et les enfants devraient adorer.

 

Enfin, à la fin du livre, les auteurs nous offre un petit jeu. Le jeu est pour les enfants, c'est vrai, mais j'ai eu envie de le faire et je me suis amusée comme une petite folle.

Quelque pages blanches à la toute fin du livre permet également aux enfants de retranscrir les chiffres qu'il vient d'apprendre ou de redessiner les animaux qu'il a bien aimé.

 

En bref, voici un petit livre intéractif (au sens premier du terme) avec lequel l'enfant pourra apprendre tout en s'amusant. Si vous avez des enfants autour de vous qui commencent à apprendre à compter, n'hésitez pas ! Vous offrirez un joli livre à cet enfant et vous passerez vous aussi un bon moment en le lui lisant.

Partager cet article
Repost0