Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 09:40

24 heures dans la vie de Théo

Sur le trottoir, à côté des Galeries Farfouinettes, elle a posé un petit carton, à côté d’elle, à même le sol. Elle n’aurait jamais fait ça si elle n’était pas malade, mais la poudre blanche coûte cher… Théo devra faire quelque chose pour la sauver.

 

La maman de Théo est très malade et pour pouvoir payer sa poudre blanche, elle a installé un carton devant les Galeries Farfouinettes où elle s'assoit tous les jours. Tout ça pour récolter un peu d'argent. Tout ça pour payer cette fameuse poudre blanche qui coûte si cher. Tout ça en ne se nourrissant que peu ou pas...

 

Je remercie tout d'abord les éditions Balivernes qui m'ont fait confiance à me confiant la lecture de ce livre. Je dois dire que le thème de la drogue abordé pour de jeunes lecteurs m'intriguait beaucoup et j'ai été ravie de voir que l'auteur parvient parfaitement à adapter ce thème pour la jeunesse.

 

Théo est un enfant comme les autres à ceci près qu'il a une maman malade qui prend de la poudre blanche, qui a posé un carton dans la rue pour qu'on lui donne de l'argent et qui n'achète jamais à manger.

Théo aime beaucoup sa maman mais il n'aime pas la voir malade et parfois, elle lui fait peur. Comme lui fait parfois peur le groupe auquel sa maman rend parfois visite, les zonards comme on pourrait les appeler.

Théo voudrait que la poudre blanche guérisse sa maman mais sa maman se guérit pas et, bientôt, Théo devra comprendre les ravages de la poudre blanche...

 

L'histoire de Théo m'a beaucoup touchée. Son innocense quand il parle de la poudre blanche qui ressemble à de la farine, sa relation à sa maman et aux zonards... Cette histoire est l'histoire d'un enfant mais une histoire qu'un enfant de mérite pas. Car quel enfant mériterait de vivre avec une maman rongée par la drogue ?

Ce livre, en somme, c'est la drogue à travers le regard d'un enfant. Ce roman, c'est une histoire qui pourrait être vrai si l'on pense au nombre de personnes qui se droguent chaque jour.

 

L'auteur est parfaitement parvenu à traiter le thème de la drogue pour en parler aux enfants : leur en raconter les ravages, les en prévenir, leur la faire comprendre.

L'histoire est très forte, presque violante parfois, mais le ton reste juste. Le roman se lit très vite (pour un adulte en tout cas) mais il ne laisse pas insensible. Bien qu'il s'agisse d'un livre pour enfants, on ne ressort pas indemne de cette lecture.

Mon coeur s'est serré en lisant l'histoire de Théo et de sa maman. J'aurais voulu plonger dans le livre pour les aider et les rassurer.

 

L'ensemble est succin mais efficace et les jeunes lecteurs découvriront avec des mots simples ce que peut causer la drogue. Ils pourront alors se questionner. Car ce livre ouvre bien sûr la porte à de nombreuses reflexions à d'importantes conversations entre enfants et adultes.

 

Je dirais donc que j'ai passé un très bon moment avec ce court roman qui traite d'un sujet difficile avec brio pour que la jeunesse le comprenne. Ceci est donc un roman à faire découvrir aux enfants et aux adultes pour réfléchir sur un sujet qui peut toucher chacun de nous de près ou de loin.


En cette veille de Noël, n'oublions pas ces personnes dans la souffrance et le besoin.

Partager cet article

Repost 0
Published by pampoune - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires