Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de pampoune
  • Le blog de pampoune
  • : 4èmes de couverture et avis personnels de mes meilleurs lectures.
  • Contact

Passion

Un petit blog en toute simplicité pour partager ma passion de la lecture.

Archives

25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:47

Amelia_petit

Depuis son enfance, Amelia a dû subir les mauvaises plaisanteries de son frère et de son inséparable comparse, Damian, le jeune duc de Knightbridge. Mais à quelques jours de son entrée dans le monde, une nouvelle farce dégénère. Cette ultime humiliation la pousse à la rébellion. Elle quitte la demeure familiale pour rejoindre sa tante, et prend fait et cause pour les suffragettes. Pour Damian, la révélation est brutale. Il réalise qu’ils sont allés trop loin et surtout, qu’Amelia a grandi. Elle est devenue une belle jeune femme qui suscite son admiration autant que son désir. Dès lors, il ne souhaite plus qu’une chose : être pardonné. Malheureusement, la guerre éclate en Europe, jetant le monde dans le chaos…

 

1918. Fin de la première guerre mondiale. Damian reçoit un drôle de colis qui le replonge bien des années en arrière à une époque où lui et son ami Nathan traumatisaient la jeune soeur de ce dernier :  Amélia. Mais depuis, les temps ont changé et le jeune a compris la réalité des sentiments qu'il éprouve pour la jeune fille.

 

Je remercie tout d'abord les éditions Laska grâce à qui j'ai pu découvrir cette courte romance qui nous plonge dans une autre époque.

 

Alors qu'ils ne sont que des gamins, Nathan et Damian enchainent les mauvaises blagues  l'égard de la jeune Amélia. L'ultime blague ira cependant bien plus loin puisqu'elle déshonorera la jeune fille qui quittera sa famille à qui elle reprochera de ne pas l'avoir protégée de ces mauvaises blagues.

 

L'histoire familiale aurait peut-être pu s'arranger mais 1914 est là et la guerre fait rare. Nathan et Damian partent à la guerre, Amélia s'engage en tant qu'infirmière militaire...
Mais avant de partir de le Front, puis alors qu'il se bat, le jeune Damian réalise à quel point il aime Amélia et garde contre lui la preuve de sa dernière cruauté à son égard...

 

Voici un court que j'avais dans ma liseuse depuis quelques temps et que je me suis enfin décidée à découvrir. Mon seul regret est de ne pas m'être plongée dans ce texte avant même si, je dois l'avouer, en ne lisant pas le résumé au préalable, je ne m'attendais pas trop à ce genre d'histoire.

 

Mais bon, nous voici donc au début du siècle dernier dans un monde aristocratique au bord de l'abîme que représentera la guerre. Tout commence par des histoires d'enfants mais un jour Damian est pris de regrets.

Il voudrait s'excuser auprès d'Amélia mais la guerre est là et l'auteure nous plonge alors dans l'Histoire au sens large du terme durant laquelle le jeune homme ne cessera de penser à cette Amélia qu'il aime tant.

A la fin de la guerre, les sentiments se dévoilent mais la rancune est tenace et Amélia n'est sans doute pas prête à pardonner.

 

Cette histoire, c'est donc une plongée dans la grande Histoire et dans une belle romance entre deux jeunes gens du début du siècle dernier. Mais, par ailleurs, ce court roman n'est pas sans soulever la question de la culpabilité et de la rancune. Du coup, ce texte est d'une forte conotation psychologique qui n'est pas non plus sans poser la question des conséquences de la guerre.

 

Le style de l'auteur est simple et concis mais cela n'empêche pas le lecteur de s'attacher aux personnages et de compatir à la détresse d'Amélia lorsqu'elle n'est qu'une enfant et qu'elle subit les affronts de son frère et de Damian.

Par ailleurs, bien que de manière relativement réduite, nous ressentons bien dans ce roman les douleurs de la guerre et ses conséquences dans les familles et dans les coeurs.

 

Du coup, nous pourrons dire que ce court roman est un condensé d'émotion et de sentiments pour une lecture agréable et rapide qui devrait convaincre les amatteurs du genre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires